Mutations des paysages forestiers dans les Vosges du Nord de la fin du Moyen Age à la veille de la Révolution

par Philippe Jéhin

Thèse de doctorat en Sciences historiques

Sous la direction de Bernard Vogler.

  • Titre traduit

    The Mutations of forest-landscapes in the Northern Vosges from the end of the Middle Ages to the Revolution


  • Résumé

    Cette recherche étudie les rapports que les hommes, dans leurs activités diverses, ont entretenu du XVIe au XVIIIe siècle avec les forêts, les cours d'eau et la faune dans les Vosges du Nord. L'étude s'articule autour des axes suivants : - retracer l'évolution des paysages forestiers à partir des documents anciens sur les richesses naturelles (flore, faune, réseau hydrographique) - analyser les perceptions de la forêt par les différents usagers - identifier les divers usages de la forêt et les conflits qui peuvent en découler Les différentes utilisations de la forêt seront mises en évidence, dans un cadre chronologique, en particulier l'impact sur les forêts des pratiques agricoles, de la chasse et de la pêche et des activités industrielles (scieries, verreries, forges). A la fin du Moyen Age, la région demeure une terre inconnue et sauvage, couverte de forêts. Les paysages restent très boisés et victimes des techniques agricoles et industrielles archai͏̈ques. La guerre de Trente ans brise le développement économique. Un répit d'un demi-siècle est accordé aux forêts. Au XVIIIe siècle, les forêts attirent les convoitises des paysans à la recherche de nouvelles terres et des industriels intéressés par l'abondance en combustible. Les paysages forestiers s'en trouvent bouleversés. Face à l'exploitation anarchique et dévastatrice des forêts, les autorités mettent en place des réglementations forestières qui se heurtent aux multiples inerties et traditions. La nouvelle législation forestière essaie de concilier les besoins vitaux des populations et des industriels, tout en préservant le patrimoine ligneux. Les paysages forestiers ne sont pas immuables, ils sont l'expression d'un équilibre entre leur évolution naturelle, les transformations d'origine humaine et le résultat de la gestion des siècles passés.


  • Résumé

    This study analyses the relationships between human activities, forests, rivers and the fauna from the 16th to the 18th century in the Northern Vosges. This study is built around three axes : - to describe the evolution of the forest-landscapes, a study based on ancient documents dealing with the natural resources (flora, fauna, hydrography) - to analyse the perception of the forest by its various users - to identify the various uses of the forest and the clashes of interests that may result from those. The different uses of the forest will be shown throughout the chronology, particularly the uses such as agriculture, hunting, fishing, industrial activities (such as metallurgy, sawmills and glassmaking) and their impacts on the forests. By the end of the Middle Ages, the Northern Vosges still remained an unknown, wild, fully-wooded area. The forest-landscapes were then attacked by archaic agricultural and industrial systems. The 30 year-war stopped the economical evolution and the forests then got respite. During the 18th century, the forests aroused the cupidity of the farmers who were looking for more fields and of the manufacturers who were interested in the wood as heating material. Forest-landscapes were then completely transformed. Faced with the anarchic and devastating forest-exploitation, the authorities issued forest-laws, but they met some resistance due to the hold of traditions. The new forest-laws have tried to reconcile vital needs of the people and manufacturers, and the preservation of the forest patrimony. The forest-landscapes are not fixed, they depend on the balance between their natural evolution, human actions and the consequences of their management in the past.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (771 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 626-646. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2003,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2003,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2003
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèques des sciences historiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2003/JEH/1-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.