L'éducation à la citoyenneté comme condition de la démocratie en Afrique

par Mamadou Bella Baldé

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de François Galichet.

  • Titre traduit

    Citizenship education as a condition of democracy in Africa


  • Résumé

    La Thèse pose le problème de la construction de la démocratie en Afrique subsaharienne : comment y instaurer rationnellement la démocratie en évitant les conflits ethniques et tribaux, les violences et les guerres civiles ? Ce travail réinterroge d'abord la notion de démocratie pour en comprendre les fondements, les principes et les présupposés constitutifs. Il tente ensuite de la mettre à l'épreuve d'une tradition différente de celle au sein de laquelle elle s'est développée : les traditions politiques et culturelles africaines. Elle s'efforce alors d'identifier les éléments endogènes susceptibles d'entrer dans la construction d'une démocratie enracinée à la fois dans des principes universels et dans la culture et les traditions africaines. Dans un deuxième moment, c'est le concept de citoyenneté qui est analysé. Ses valeurs fondatrices sont confrontées aux réalités africaines en vue d'expliciter écarts, carences et difficultés majeures et de dresser l'état des lieux de la citoyenneté en Afrique subsaharienne. Dans la dernière partie, on montre que la construction de la démocratie passe par l'éducation à la citoyenneté, qui en est la voie la plus sûre, la plus adéquate et la plus efficace. Cette éducation, pour être ouverte et active, doit s'appuyer à la fois sur les valeurs universelles proclamées dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et sur les valeurs positives des traditions politiques et culturelles africaines.


  • Résumé

    The thesis highlighs the problem of the construction of democracy in Sub-Saharan Africa : how can a democracy be rationally established avoiding ethnic and tribal conflicts, violences and civil wars ? This work first comes back to the notion of democracy in order to understand its foundations, the principles and the constituent presuppositions. Secondly, it tries to put it to the test of a different tradition from the one it has developed : the cultural and political African traditions. Then it endeavours to identify the endogenous elements which are likely to be part of the construction of a democracy rooted both in universal principles and in the African culture and traditions. Secondly, the concept of citizenship is analysed. Its founding values are confronted with the realities of African life with in view of explaining the main differences and deficiencies and to evaluate the situation of citizenship in Sub-Saharan Africa. We eventually show that people must be educated to citizenship if they want to build a democracy. This is the safest and the more suitable and efficient way. This education, to be active and open, has to rely both on the universal values in the Universal Declaration of Human Rights and on the positive values of the political and cultural traditions in Africa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 387 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 376-385

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.