Nietzsche et la théâtralité : esquisse d'une généalogie de l'acteur

par Jacques Goetschel

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Philippe Lacoue-Labarthe.


  • Résumé

    Ce travail se propose, à la croisée de champs interdisciplinaires et d'une lecture intertextuelle, de dégager une théâtralité qu'une généalogie de l'acteur révélera à travers une variété de figures. Sa définition hors du théâtre en fera ressortir une caractéristique essentielle : une altérité radicale. Sa présence multiforme sera interrogée à différents niveaux. Du théâtre pour commencer où elle paraît évidente, la théâtralité ne se présenterait-elle pas plus fondamentalement comme un instinct ou un jeu, révélateurs d'une vérité originaire ? La difficile articulation de la création et de l'imitation rendra compte de la délicate question de l'originalité : comment devient-on inimitable ? Question pour l'écrivain, elle se posera également pour l'acteur. Si l'écart entre le théâtral et le vécu est respecté dans le jeu des acteurs du chœur de la tragédie grecque, y compris à sa naissance, en revanche, cet écart sera violemment critiqué par une tradition que Platon inaugure et que perpétueront les Pères de l'Eglise et Rousseau même s'ils sont portés par d'autres motifs et schémas de pensée. Il reste, qu'au fond, ce qui les rend irascibles devant cette puissance inquiétante, ce n'est rien d'autre que le côté féminin de l'acteur. C'est ce danger que Nietzsche aura perçu et pensé comme une hystérisation et un histrionisme : un phénomène envahissant dans tous les domaines jusqu'à les parasiter : de la musique wagnérienne à l'histoire, des mythes à la culture et à la presse où les Juifs vont se distinguer. Défiance et admiration pour ce peuple de comédiens de l'errance, et du Salut quand ils se font prêtres chrétiens, Nietzsche retrouvera cette ambivalence à l'égard de l'énigmatique comédienne qu'est la femme. De cette inimitable théâtralité et de cette inaltérable altérité que représentent les Juifs et les femmes, Nietzsche n'aura pu s'approcher qu'en assistant, derrière ses propres masques, à sa propre tragédie. Pour guérir de soi-même en devenant autre, il lui aura fallu , non seulement prendre les masques des autres, mais se jouer à lui-même son unique personnage sur sa propre scène où il a rejoint Dionysos.

  • Titre traduit

    Nietzsche and the theatrality : outline of a genealogy of the actor


  • Résumé

    At the crossroads of interdisciplinary fields of an intertextuel reading, this thesis intends to bring about the theatrality that a genealogy of the actor may reveal through a variety of figures. Its definition beyond the bonds of theater, shows an essential characte : a radical alterity. Its many-sided presence is to be defined at different levels. To start with, from the theater viewpoint, could theatrality not present itself more fundamentally as pure instinct, or acting, revealing some innate truth ?. .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (924 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 888-919

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2003,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,20003,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.