Etude psychophysique et modélisation des traitements de bas niveau sous-tendant la vision des contours des objets

par Tzvetomir Tzvetanov

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Birgitta Dresp.

Soutenue en 2003

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Les mécanismes de formation des contours ont des propriétés fonctionnelles différentes. Une étude de l'interaction entre éléments de lignes coaxiaux a été effectuée. Les 5 expériences ont permis d'obtenir les différentes caractéristiques psychophysiques des deux régimes connus. Le régime courte distance a pour limites spatiales 0 et un tiers de degré et est sensible à l'intensité de l'inducteur. Le régime longue distance a pour limites spatiales un tiers de degré et 2,5 degrés, et n'est pas sensible à l'intensité de l'inducteur. Le régime longue distance semble être facilitateur pour la détection de la cible pour toutes les polarités des stimuli sauf pour les interactions \textit{OFF-vers-ON}. Elles sont beaucoup moins facilitatrices que les autres interactions. La luminance du fond sur lequel sont présentés les stimuli semblait intervenir dans les interactions, mais l'étude contrôle sur des sujets nai͏̈fs n'a pas montré d'effet du fond. Il est possible d'obtenir une interaction entre les deux régimes si le stimulus inducteur est placé de manière à ce que les deux régimes soient en compétition pour la détection de la cible. Le régime longue distance s'est avéré posséder une plasticité visuelle spécifique à la direction d'alignement des stimuli. Nous avons modélisé ces résultats expérimentaux au moyen du modèle LAMINART. Celui-ci permet de reproduire les effets dus aux polarités, mais ne semble pas être sensible au facteur "séparation spatiale". Les résultats soutiennent l'idée que les deux régimes d'intégration de l'information spatiale sont principalement présents dans le cortex visuel primaire de l'Homme.


  • Résumé

    The mechanisms of contour formation have different functional properties. A study of the interaction between coaxial line segments was done. The 5experiments helped to obtain the main psychophysical characteristics of both known domains. The short range domain is present for spatial separations of 0 and 1/3 degree and is sensitive to the contrast of the inducer. The long range domain has spatial limits of 1/3 degree and 2. 5 degrees and is insensitive to the contrast of the inducer. It seems to be always facilitatory for all polarities of stimuli but not for the interaction OFF-to-ON. These are much less facilitatory than the others. Background luminance of the display seemed to has an effect on the interactions, but a control experiment with naive subjects did not confirm that. It is possible to obtain interactions between both domains if the inducer is placed such as both domains are competing for the detection of the target stimulus. The long range domain has different visual plasticity for the vertical and horizontal directions of alignment. We modellised these results with the model LAMINART. It showed that the effects due to polarities are mainly reproduced but the effect due to the spatial separation is not reproduced. These results suggest that both domains of spatial integration are mainly present in the primary visual cortex.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 113-119

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2003;4416
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.