Modifications des paramètres électrocardiographiques en situation hypoxémique : applications à la physiopathologie et au diagnostic du syndrome d'apnée du sommeil

par Frédéric Roche

Thèse de doctorat en Biologie de l'exercice musculaire

Sous la direction de Jean-Claude Barthélémy.

Soutenue en 2003

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    L’adaptation de l’organisme à l’hypoxie fait appel à des mécanismes physiologiques complexes et très intriqués. Le système nerveux autonome (SNA) est impliqué très rapidement pour répondre à la demande métabolique sélective nécessaire au maintien des fonctions vitales dans ce type de situation et éviter la genèse d’accidents en particulier rythmiques cardiaques. Nous avons pu montrer, chez le sujet sain, que l’exposition à une hypoxie courte bouleversait l’équilibre autonomique et altérait de manière brève et réversible la réponse baroréflexe cardiaque. Dans la même situation, l’hyperadrénergie, délétère en pathologie permet, chez un sujet sain, une resynchronisation de la dépolarisation myocardique. L’exposition chronique à une situation hypoxique est source de bouleversements à court terme comme à moyen terme sur la régulation autonome. L’équilibre du SNA peut être analysé par l’étude fine de la variabilité du rythme cardiaque, et ceci même si cette exposition est très intermittente. Le syndrome des apnées obstructives du sommeil (SAOS) représente un modèle pathologique d’hypoxie intermittente complexe. Les fluctuations périodiques du rythme cardiaque représenteraient un marqueur fiable de la présence de ce syndrome. Nous avons pu démontrer la valeur diagnostique de deux algorithmes simples d’analyse de la variabilité du rythme cardiaque dans le SAOS. Nous avons vérifié la possibilité de contrôler l’efficacité de la ventilation nocturne non invasive (VNI) par un des algorithmes. L’altération de l’équilibre autonome dans le SAOS est marquée par un contraste entre une période nocturne où alternent hypervagotomie et hyperadrénergie et une période diurne où domine l’orthosympatique. De courts accès hypervagotoniques nocturnes peuvent amener à un trouble purement fonctionnel de l’automatisme cardiaque. Nous avons pu enfin vérifier que le déséquilibre du SNA était corrigé en période nocturne, comme en période diurne, lors du traitement du SAOS au moyen d’une VNI.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 191 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.169-185

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EM 46412
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-018230
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.