Etude in vitro de la cytotoxicité de Pseudomonas fluorescens sur les neurones et les cellules gliales

par Laurent Picot

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Marc Feuilloley.

Soutenue en 2003

à Rouen .


  • Résumé

    Cette étude démontre que Pseudomonas fluorescens MF37 et Pseudomonas aeruginosa PAO1 cultivées à leur température optimale de croissance adhèrent de façon spécifique à la membrane cytoplasmique des neurones, des paraneurones médullosurrénaliens et des cellules gliales de rat. Cette adhérence s'accompagne de modifications morphologiques et biochimiques caractéristiques d'une apoptose dans 10% de la population neuronale et de l'induction concomitante d'une apoptose et d'une nécrose des cellules gliales. Le traitement de neurones corticaux par le LPS purifié de ces espèces induit une condensation du contenu cytoplasmique mais pas d'agrégation du contenu nucléaire, suggérant que les modifications nucléaires observées en présence de la bactérie impliquent d'autres facteurs de virulence que le LPS, et que le LPS présente essentiellement une activité nécrotique sur ce type cellulaire. Au niveau des cellules gliales, le LPS provoque des modifications morphologiques et biochimiques caractéristiques de la désorganisation du cytosquelette cellulaire et de l'induction d'une apoptose et d'une nécrose. Ce travail montre également que la température de croissance de P. Fluorescens MF37 influence son indice et son phénotype d'adhérence aux cellules gliales, ainsi que sa cytotoxicité.


  • Résumé

    This study demonstrates that Pseudomonas fluorescens MF37 and Pseudomonas aeruginosa PAO1 specifically adhere onto the cytoplasmic membrane of rat neurons, adrenal paraneurons, and cerebral cortical glial cells when bacteria are grown at their optimal growth temperature. Adherence evoked morphological and biochemical changes consistent with the apoptosis of 10% of neurons and the co-induction of glial cells apoptosis and necrosis. The treatment of cortical neurons with LPS purified from these species induced a cytoplasmic content condensation but no nuclear agregation, suggesting that nuclear changes observed in presence of the living bacteria implicated other virulence factors than the LPS, and that LPS activity was essentially necrotic in this cell type. In glial cells, LPS evoked morphological and biochemical changes consistent with the disorganization of the cytoskeleton and the induction of apoptosis and necrosis. This work also demonstrated that P. Fluorescens MF37 growth temperature influences its adherence index, adherence phenotype and cytotoxicity in glial cells

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 155-[38]f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.115-154

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03/ROUE/S018
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 03/ROUE/S018
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.