Quelques indicateurs de résistance dans la relation parasitaire Xanthosoma sagittifolium L. Schott (Macabo) / Pythium myriotylum

par Thaddée Boudjeko

Thèse de doctorat en Biochimie. Biothechnologies végétales. Phytopathologie

Sous la direction de Azeddine Driouich et de Denis Omokolo Ndoumou.

Soutenue en 2003

à Rouen .


  • Résumé

    L'analyse de quelques métabolites et systèmes enzymatiques dans les racines de macabo (Xanthosoma sagittifolium) infectées par Pythium myriotylum a montré que la teneur en acides aminés augment après infection et la glycine est préférentiellement accumulée dans les racines infectées. Un balayage spectrophotométrique des composés phénoliques solubles depuis 200 jusqu'à 450 nm montre l'apparition d'un pic autour de 350 nm propre au cv jaune (résistant). Par ailleurs, de façon constitutive il y a plus de peroxydases dans les racines du cultivar jaune que chez les autres cultivars. En PAGE on a recensé après infection, trois activités acides solubles et trois activités acides liées ioniquement aux parois. La focalisation isoélectrique nous a permis de recenser deux isoperoxydases cationiques et deux neutres liées à l'infection. L'activité PAL augmente de 270% dans les racines du cv jaune. De même, l'analyse des profils IEF des PMEs a montré qu'il y avait apparition de deux isoformes cationiques dans les racines du cv jaune. L'analyse microscopique a montré que la colonisation des racines s'accompagne d'une altération des pectines de faible degré d'estérification et que la plante réagissait par des dépôts de callose et de cellulose au niveau des parois et par accumulation des composés denses aux électrons en MET dans les cellules du parenchyme.

  • Titre traduit

    Some biochemical markers of resistance in the Xanthosoma sagittifolium L. Schott (Cocoyam)/Pythium myriotylum interaction.


  • Résumé

    The analysis of some metabolites as well as some enzymatic systems in the roots of cocoyam (Xanthosoma sagittifolium) infected by Pythium myriotylum shows that total soluble amino acids increase after infection and the amino acid accumulated in the infected roots of cocoyam seems to be glycine. The absorbance screened between 200 and 450 nm of soluble phenolic compounds shows the appearance of a peak at about 350 nm proper to yellow cv (resistant). Biochemical analyses also enabled us to noted that, constitutively there is more peroxydases in the roots of the yellow cv than in the other cultivars. In PAGE we recorded three soluble acid activities and three acid activities ionically bound to the walls. The IEF profile analyses revealed two cationic and two neutral (pI 6. 67 and 7) isoperoxydases. An essay of PAL activity showed an increase of up to 270% of this activity in the roots of yellow cv. Similarly, analysis of the IEF profiles of PMEs revealed the appearance of two cationic isoforms in the roots of the yellow cv. The ultrastructural analysis of the cocoyam / P. Myriotylum relationship showed that the colonisation of roots following pathogenic attack is accompagnied by the deterioration of the pectin of low degree of esterification and plant reacts by deposing appositions rich in callose and cellulose on the cell walls and by accumulation in the vacuoles of the cortical parenchyma cells of compounds electron dense to transmission electronic microscopy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : XXIII-165 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 338 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03/ROUE/S007
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 03/ROUE/S007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.