Le choix des lieux de développement au Sahel : l'exemple de la région de Maradi, Niger central

par Ahmad Tijani Malam Moussa

Thèse de doctorat en Lettres et sciences humaines. Géographie

Sous la direction de Denis Retaillé.

Soutenue en 2003

à Rouen .


  • Résumé

    Le modèle "zonal" de développement appliqué au Sahel découpe l'espace en quasi-territoires étanches et distincts les uns des autres, occupés par des populations aux genres de vie exclusifs. L'Etat, principal acteur de "développement des zones rurales" au Sahel se base sur ce modèle. Les directions départementales (ou régionales) du Plan auquelles se réfèrent assez souvent les techniciens des projets et O. N. G. , mettent en avant l'étude des potentialités physiques des régions à partir desquelles elles établissent un zonage agro-écologique qui sert de base pour l'implantation des projets de développement. Or le Sahel est un espace qui n'est pas viable sans la circulation et les échanges ; "complémentarité et solidarité interzonales s'ordonnent mieux dans un réseau de relations méridiennes que dans une opposition et un découpage latitudinaux". C'est ce que Retaillé appelle le modèle sahélien ; c'est ce modèle qu'il a décrit déjà en 1982 en prenant comme laboratoire la région du koutous et le département de Zinder dans le centre-est du Niger. C'est ce modèle que nous avons voulu vérifier et valider dans la région de Maradi au Niger central.


  • Résumé

    The "zonal" model of development applying to Sahel, organise the space in distinct territories, isolated from each other, occupied by population with their own exclusive way of life ; the state, as the main character of the "rural area development" in Sahel, is based on that model. District or region management for the plan to which the technician (project and N. G. O. ) often refer, put forward the study of physical potentialities of the areas from which they establish strict agro-ecological deferenciation that is the base for the organisation od development pproject. However, Sahel is a space that is not viable without exchanges and movement of population ; "solidarity and complementarity between the different areas organise theirselves better on a network of meridian relations much more than in a latitudinal opposition" That is what Retaillé calls the sahelian model of development ; that is the model he has described in 1982, basing his studies on the koutous area and Zinder district in the centre-east Niger. This is the model we wanted to check and validate in the Maradi area, central Niger.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.( 515 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f.471-478

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Y9843
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.