Influence du type et de l'intensité de l'entraînement sur les réponses en catécholamines à l'exercice de sprint chez l'homme et la femme

par Christophe Jacob

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Hassane Zouhal et de Paul Delamarche.

Soutenue en 2003

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La performance à l'exercice de sprint est conditionnée par de nombreux facteurs principalement d'ordre morphologique, musculaire, métabolique et endocrinien. Concernant ce dernier facteur, les catécholamines (adrénaline (A) et noradrénaline (NA)) jouent un rôle fondamental en contrôlant la mobilisation et l'utilisation des substrats énergétiques. La réponse de ces deux hormones à l'exercice est elle-même influencée par plusieurs facteurs tels que l'entraînement physique et le sexe. Cependant, les effets de ces deux facteurs sur la réponse catécholaminergique à l'exercice de sprint restent à préciser. Dans ce travail, nous avons étudié les effets du type d'entraînement physique sur les concentrations plasmatiques en A et NA induites par une épreuve de Wingate chez des sujets non entraînés (NE) endurants (EN) et sprinters (SP) des deux sexes. Ce travail doit permettre aussi de vérifier si des différences dans les réponses en A et NA contribuent à expliquer les différences inter sexes de performances à l'exercice de sprint. Les concentrations plasmatiques en A et NA et la lactatémie sont mesurées au repos (A0, NA0 et La0), immédiatement à l'arrêt de l'exercice (Amax et NAmax) et après 5 minutes de récupération (A5 et NA5 et Lamax). Lors de l'épreuve de Wingate, dans les deux sexes, SP développent des performances significativement supérieures à celles des NE et EN. Chez les hommes et non chez les femmes, les valeurs de Amax et de Lamax sont significativement supérieures chez SP comparés aux NE et EN. Ces résultats suggèrent que, chez l'homme, l'entraînement en sprint plus que celui en endurance est responsable de l'augmentation de la capacité sécrétoire des médullo-surrénales. Nos résultats indiquent aussi que, chez la femme, l'entraînement en sprint ou en endurance n'a pas d'effet sur les réponses en A et NA à l'épreuve de Wingate. Ce travail suggère alors l'existence de différences inter sexes dans les adaptations du système sympatho-adrénergique à l'entraînement physique.

  • Titre traduit

    Influence of the intensity and the type of training on catecholamines responses to sprint exercise in men and in women


  • Résumé

    Sprint performance is influenced by several factors mainly as morphological, muscular, metabolic and hormonal ones. The studies concerning the hormonal factor are not numerous despite catecholamines are known to play a major role in substrates mobilisation and utilisation during sprint exercise. Thus the aim of this study was to determined the effect of training (type and intensity) and gender on catecholamines reponses to the Wingate-test. Consequently, A and NA responses to the Wingate-test were measured in untrained, endurance trained and sprint trained subjects (men and women). Plasma A and NA and blood lactate concentrations were determined at rest, (A0, NA0 and La0) immediately at the end of the Wingate-test (Amax and NAmax), and after 5 min recovery (A5, NA5 and lamax). The performances during the Wingate test were, in both sexe, significantly higher in sprint trained compared to untrained and endurance trained subjects. Lamax and Amax were also higher in sprint trained subjects compared to the others groups but only in men. Men's results suggest that sprint training can enhance the capacity to secrete adrenaline much more than endurance training. The lack of significant differences in Amax values between untrained, endurance trained and sprint trained women suggest that training has no effect on the capacity to secrete adrenaline in women. Finally, our study suggests that there is some gender differences concerning the adaptation of the sympatho-adrenergic system to sprint training.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140-[47] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 115-140

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.