De la "déficience intellectuelle légère" au sujet de l'inefficience intellectuelle

par Jean Lelièvre

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Sauvagnat.

Soutenue en 2003

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La déficience intellectuelle légère (DIL) constitue un vaste domaine d'application de la psychologie - tant dans le champ de la recherche fondamentale que dans celui des pratiques sociales. La présente étude balaye ces deux champs d'investigation avec le souci d'en dégager les paradigmes pour en cerner les limites et contribuer à leur élargissement. Cette orientation explique la forme originale de cette recherche : plutôt que d'une "recherche normale" (Th. Kuhn), il s'agira ici de montrer que ces paradigmes, bien que productifs dans les diverses disciplines consacrées, s'avèrent inadaptés dans les faits. Dans un premier chapitre, plus anthropologique et philosophique, nous montrerons que le concept d'intelligence constitue une réduction psychologique du phénomène de la pensée qui, si nous n'y prenons garde, risque fort de nous faire passer à côté de ce qu'est véritablement la parole, et partant, de ce que c'est qu'être un sujet parlant. Ceci nous amènera à nous interroger également sur le système occidental de formation des esprits, sur ses finalités et conséquences. Dans un second chapitre consacré à la clinique, nous appréhenderons les principales logiques et grilles de lecture qui prospèrent actuellement en mettant l'accent sur les conditions environnementales, familiales et subjectives. Dans un troisième chapitre, plus tourné vers l'histoire et les sciences de l'éducation, nous nous intéresserons aux origines de l'institutionnalisation des idiots. Cette approche nous permettra de saisir les interactions entre ambiance et idéologie sociales et élaborations théoriques. Le quatrième et dernier chapitre présentera les principales approches scientifiques et psychanalytiques actuelles en suivant la ligne directrice dégagée au fil des chapitres précédents. A son terme, nous pourrons énoncer clairement la position que nous soutenons, à savoir : - dans le registre des pratiques sociales, le concept de DIL mérite d'être abandonné pour un terme plus générique rendant mieux compte de l'immanquable intrication des troubles ; - les praticiens et chercheurs ne sauraient plus longtemps ignorer que la nature des troubles et leur multifactorialité étiologique réclament d'être appréhendées au carrefour des savoirs constitués ; - nulle recherche en ce domaine ne saurait se dispenser d'une solide réflexion politique et éthique.

  • Titre traduit

    From weak intellectual deficience to the subject of intellectual inefficience


  • Résumé

    Weak intellectual deficience is a huge application field within Psychology- both in fundamental research field and in social practices. The present work studies these two investigation fields with the purpose of finding paradigms in order to fix the limits and to contribute to their wideness. This trend explains the original form for this research : rather than a "normal research" (T. Kuhn) the matter is to point that these paradigms, even if they are operationals in the different fields looking after intellectual deficience, are becoming inappropriate in reality. Within a first chapter, more anthropologic and philosophical, we will demonstrate that intellectual concept is a psychological reduction of thought phenomenon. We could then bypass what "speech" really is and therefore what a "speaking subject" is. This will lead us to wonder about occidental system of mind modelling, its objectives and consequences. Within a second chapter dedicated to clinic, we will work on main logics and ways of understanding which are presently mostly used. We will insist upon environnemental, families and subjectives conditions. The third chapter is more oriented to the history and sciences of education. Our interest will be about origins of institutionalization of idiot people. Such an approach will be helpful to understand interactions between social atmosphere and ideology and theorical elaborations. The fourth and last chapter will show the main (and) present scientist and psychanalytic approaches. For this , the guiding line identified within the previous chapters will be the best way. Then once achieved, we will be able to clearly announce the position that we defend : - Within social practices, the "weak intellectual deficience" concept is worth aborting for a more generic term that gives a best idea of the troubles mix. - Operationals and researchers cannot ignore anylonger that the nature of the troubles and their different etiological origins need to be highlighted through the combination of various knowledges. - No research within this field can be performed without a strong political and ethical deep thought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 598 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 568-593

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2003/66

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003/REN2/0033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.