La démythification du terroir dans le roman autrichien de la seconde moitié du XXème siècle

par Philippe Carre

Thèse de doctorat en Allemand

Sous la direction de Jean-Louis Bandet.

Soutenue en 2003

à Rennes 2 .


  • Résumé

    L'image du terroir autrichien fut longtemps celle d'un lieu idyllique. Après 1945, cette vision est abandonnée dans les romans par des auteurs dont la volonté est de détruire le mythe à travers une violente critique de l'environnement, de la société rurale patriarcale et de la religion catholique. Il leur importe de démythifier des paysages en état de décomposition. A l'image de cette nature malade, les hommes, atteints de troubles physiques et psychiques, attendent une mort sans espérance. Même le catholicisme, synonyme ici de violence, d'hypocrisie et d'intolérance, ne leur sera d'aucun secours car il est aussi condamné à disparaître. Cette démythification est également un prétexte pour dépasser le cadre rural et jeter un regard critique sur une société autrichienne qui aliène les individus. Ces attaques virulentes représentent aussi une critique sociale sans complaisance qui ne propose aucun renouveau. La démythification du terroir ne vise pas à reconstruire une nouvelle Heimat, elle est mise en œuvre au prix d'un anéantissement total qui fait sombrer l'Autriche et les Autrichiens dans le néant. La formule finis austriae puise ici toute sa force destructrice.

  • Titre traduit

    The destruction of Heimat in Austrian novels after 1945


  • Résumé

    The traditional picture of the Austrian land was that of a cosy place to live in. Nevertheless, this idyllic vision was given up after 1945 by contemporary authors whose aim is to criticize Heimat. They all want to destroy the myth of a beautiful nature, of a friendly rural society, of a salutary religion. All these writers demystify landscapes in decay. Like nature men and women suffer from physical and psychological diseases, they are just waiting for death. Even Catholicism which means here violence, hypocrisy and intolerance won't help them to survive because it's about to disappear too. The way the authors demystify Heimat allows them to criticize an Austrian society which alienates people. They write a biting social critique without creating anything else for the country. That's the reason why we can say they don't want to see a new Heimat arise. Through this total destruction Austria and Austrian people are lost for ever: how meaningful the words finis austriae are !

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 219-231

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2003/46

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003/REN2/0023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.