Influence des facteurs méthodologiques sur les réponses plasmatiques à l'exercice de sprint : effet de la variation du volume plasmatique et de la durée de l'exercice sur les concentrations plasmatiques en lactate, glucose et hormones glucorégulatrices

par Elie Moussa

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Arlette Delamarche.

Soutenue en 2003

à Rennes 2 .


  • Résumé

    L'@objectif général de ce travail de thèse est de préciser l'influence des variations du volume plasmatique (VVP) et la durée de l'exercice de sprint sur les concentrations en lactate plasmatique ([La]pl) et sur les réponses glucorégulatrices chez des sujets sprinters (S), endurants (E) et non-entraînés (NE) de sexe masculin. Nos résultats indiquent que l'exercice de sprint s'accompagne d'une chute du VP, supérieure chez S comparés à E ou à NE. Cette hémoconcentration conduit à une surestimation de [La]pl. La VVP induite par l'exercice doit être prise en compte dans l'interprétation des analyses biochimiques, et tout particulièrement [La]pl. Par ailleurs, nous avons montré chez NE que la concentration plasmatique de glucose est d'autant plus faible que la durée de sprint se prolonge. Sans doute parce que la consommation de ce substrat par le muscle augmente avec la durée de l'exercice de sprint. L'ensemble de ces résultats doit aider à mieux comprendre certaines divergences relatives aux réponses glucorégulatrices à l'exercice de sprint observées dans la littérature.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Influence of methodological factors on the plasmatic responses to sprint exercise : effect of plasma volume variations and sprint duration on the plasma lactate, glucose and glucoregulatory hormones concentrations


  • Résumé

    The @purpose of this thesis was to determine the effect of the plasma volume variations (PVV) and the duration of the sprint exercise on plasma lactate ([La]pl) and plasma glucose responses in sprinters (S), endurance-trained (ET) and untrained (UT) male subjects. . Our results indicated that sprint exercise is associated with a decrease in PV, significantly higher in S than in ET and UT. This hemoconcentration induced an increase in measured [La]pl. Consequently, PVV must be taken into account in the interpretation of biochemical data and specifically [La]pl. . In addition, our results showed that the sprint exercise duration affects the plasma glucose levels and the glucoregulatory hormone concentrations in untrained subjects. Indeed, plasma glucose increase was less after the long sprint due probably to a higher muscular intake. . In conclusion, this work helps to better understand some discrepancies concerning the mechanisms of glucoregulation during the sprint exercise.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 314p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-195

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2003/11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.