Spartina anglica C. E. Hubbard (Poaceae), une espèce structurelle et fonctionnelle de l'écosystème marais salé (Baie des Veys, baie de Seine occidentale, Manche orientale)

par Isabelle Rauss

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Claude Lefeuvre.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Spartina anglica, apparaît avant 1870 sur le littoral anglais et s'implante en France en 1906 en baie des Veys. Notre étude révèle que S. Anglica y occupe actuellement 200 des 325 ha de marais salés. Cette pionnière piège le sédiment et accélère la restructuration de cet écosystème détruit partiellement par poldérisation. S. Anglica est très productive dans ce site (de 801 à 1572 gMS. M-2. An-1) et sa localisation dans les zones les plus immergées induit une redistribution de la matière végétale par exportation, à l'inverse des marais de la baie du Mont Saint-Michel. Le site le plus exposé au facteur tidal est le plus faible producteur primaire et l'émergence, la croissance, la disparition de nécromasse y fluctuent plus régulièrement et plus brièvement. Ces caractéristiques varient le long du gradient tidal. Cette étude montre l'importance que peut avoir S. Anglica tant dans la structure d'un marais salé que dans ses fonctions écologiques comme élément structurant et producteur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 211 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Beaulieu.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/110
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de botanique.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : PHAN Mon-m-186
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.