Humanoïdes virtuels, réaction et cognition : une architecture pour leur autonomie

par Fabrice Lamarche

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Bruno Arnaldi.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'animation comportementale cherche à peupler les environnements virtuels d'entités autonomes capables de percevoir, agir et décider de leurs actions. Dans le cadre de cette thèse, nous proposons une architecture pour la description du comportement d'humanoïdes virtuels qui se scinde en quatre composantes. Un modèle de subdivision spatiale extrait des propriétés topologiques de l'environnement 3d qui sont exploitées dans un algorithme de planification de chemin hiérarchique. Un modèle de navigation réactive permet de doter les humanoïdes de comportements de navigation inspirés d'études sur le comportement piétonnier. Un modèle réactif permet de décrire les comportements et offre des mécanismes de synchronisation et d'adaptation automatique de leur déroulement en parallèle. Enfin, un modèle cognitif permet de modéliser le monde sous la forme des interactions qu'il offre aux humanoïdes qui peuvent alors utiliser un mécanisme de sélection d'actions leur permettant de satisfaire un but.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 277 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 130 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/154
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.