Régimes de pâturage et hétérogénéité de la structure et du fonctionnement de la végétation

par Grégory Loucougaray

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jan-Bernard Bouzillé.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les patrons d'hétérogénéité de la végétation en réponse à différents régimes de pâturage ont été étudiés au sein d'un écosystème prairial humide. Le pâturage sélectif des herbivores, équins et bovins, conduit à la formation de patchs de végétation dont le nombre, la surface, la composition floristique et la diversité sont dépendants de la nature des herbivores et du chargement. L'existence de ces patchs, est liée aux effets de différentes composantes du pâturage : défoliation, piétinement, création de sol nu, qui ont été testés expérimentalement. Une hétérogénéité de paramètres fonctionnels, notamment des stocks d'azote minéral et de conductivité électrique, se superpose à celle de la végétation. Les régimes de pâturage qui créent le plus d'hétérogénéité (équin et mixte) sont ceux qui créent le plus de diversité à l'échelle de l'écosystème. Cette diversité est améliorée en pâturage mixte grâce à la coexistence d'effets additifs et compensatoires entre les deux espèces d'herbivores.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 309 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 365 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.