Isoformes membranaires et solubles de HLA-G lors de la différenciation hématopoïétique normale et/ou pathologique : expression et étude fonctionnelle

par Gaëlle Le Friec

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Renée Fauchet.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La fonction des molécules HLA-Ib HLA-G longtemps restreinte à la tolérance fœto-maternelle semble élargie par leur capacité à inhiber les fonctions des cellules NK/T. Malgré une forte transcription, l'expression de HLA-G reste rare dans les cellules hématopoïétiques normales. Nos résultats montrent que HLA-G est induit dans les macrophages ou cellules dendritiques (CD) dans certaines conditions pathologiques: infection par le cytomégalovirus humain, pathologies pulmonaires inflammatoires ou tumorales. Les lymphopathies montrent une rare expression membranaire et une sécrétion élevée des molécules HLA-G (HLA-Gs)dans la moitié des cas. Le rôle de HLA-Gs sur les CD, cellules clés de la réponse immune, restait à être préciser. Nous avons démontré que les HLA-Gs sont capables d'agir indirectement sur la fonction de présentation des CD via les lymphocytes T. En conclusion, les molécules HLA-G, notamment solubles, pourraient favoriser l'échappement tumoral ou viral au système immunitaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 159 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 493 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.