Dérivés du fullérène et nanocapsules lipidiques comme nouveaux vecteurs de radiopharmaceutiques (99mTc/188Re)

par Sandrine Ballot

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Nicolas Noiret.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les enjeux actuels de la médecine nucléaire reposent sur l'élaboration de nouveaux radiopharmaceutiques et le contrôle de leur distribution. La vectorisation de complexes du rhénium et du technétium constitue l'objet des travaux décrits dans ce mémoire. Dans un premier temps, nous avons proposé la synthèse de complexes rhéniés substitués par le fullerène comme vecteur passif original. Nous avons ainsi développé la synthèse de ligands méthanofullerènes bidentés (SN) pour la préparation de complexes du rhénium(V). Une méthode originale de synthèse de ligands fullerène/phosphine est également présentée. La caractérisation par RMN du Phosphore de leurs complexes du rhénium(III) et du rhodium(I) est décrite. Dans un second temps, nous avons étudié la vectorisation des complexes du Technetium-99m et Rhenium-188 stabilisés par des ligands dithiocarboxylates encapsulés dans des nanocapsules lipidiques. Les biodistributions de ces nouveaux radiotraceurs ont été évaluées chez le petit animal.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 217 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/99
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.