Spectroscopie infrarouge déportée : mise au point d'un biocapteur pour l'imagerie métabolique et la sécurité microbiologique

par Julie Keirsse

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de Jean-Luc Adam.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Le domaine du moyen infrarouge contient l'essentiel des signatures spectrales des biomolécules. Le développement d'une génération inédite de fibres optiques infrarouge a permis de concevoir une instrumentation dédiée à la détection d'anomalies métaboliques par spectroscopie déportée. Le principe de mesure est basé sur le concept de la spectroscopie par ondes évanescentes. Des biopsies de foies et du sérum ont été étudiés dans trois états métaboliques différents. Les différences spectrales peuvent être détectées et caractérisées, et sont en accords avec les données biologiques. Un model de biofilm bactérien a été suivi in situ et en temps réel. L'analyse des spectres permet de détecter une contamination de surface grâce à la fibre mais aussi les modifications des constituants membranaires au cours du processus de différenciation. Les spectres ont été analysés par Analyse en Composantes Principales permettant ainsi la cartographie spatiale des phénotypes bactériens au sein du biofilm.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 114 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 120 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.