Identification et quantification in situ des interactions entre la diversité lombricienne et la macro-bioporosité dans le contexte polyculture breton. Influence sur le fonctionnement hydrique du sol

par Guénola Peres

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Pierre Marmonier.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Quatre questions ont orienté notre travail mené en conditions naturelles dans trois systèmes culturaux (prairie permanente, prairie temporaire, monoculture maïs) et deux contextes pédo-climatiques en Bretagne : 1) Quelle est l'influence des différents contextes agro-pédo-climatiques sur les peuplements lombriciens (abondance, biomasse, biodiversité, stade de développement)? 2) Comment évolue l'interaction entre les peuplements lombriciens et la macroporosité observée au terrain sur un profil de sol, en fonction des différents systèmes culturaux et des contextes pédo-climatiques ? 3) Comment la géométrie des réseaux de galeries naturels appréciée en trois dimensions par tomographie aux rayons X, varie-t-elle en fonction des espèces lombriciennes présentes et des contextes agro-pédo-climatiques ? 4) Quelle est l'influence de l'interaction entre les lombriciens et la macroporosité, sur la conductivité hydraulique à saturation du sol (mesurée et simulée) ?


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 345 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/23
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.