Communication vocale et organisation sociale chez la mone de Campbell (Cercopithecus campbelli)

par Alban Lemasson

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Martine Hausberger.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Contrairement aux oiseaux et aux cétacés, les cris des primates seraient innés et peu flexibles. Nous avons mis en place une étude dynamique de l'organisation sociale et de la communication vocale dans un groupe captif de mones de Campbell. Les échanges sociaux étaient essentiellement pacifiques et les partenaires préférentiels étaient le plus souvent apparentés. A partir d'enregistrements télémétriques, un répertoire vocal complexe a été décrit. Nous avons observé une variabilité structurale en fonction du sexe, de l'âge, de la lignée et de l'identité de l'émetteur. L'analyse du contexte a révélé que certains types vocaux pouvaient véhiculer des informations sur la nature du danger et la situation sociale. En comparant les modulations de fréquence, nous avons observé l'existence de variantes dans le répertoire des femelles, partagées ou non avec les congénères. Les répertoires et le partage varient au cours du temps et semblent refléter le niveau de stabilité sociale du groupe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 238 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 213 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/39
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.