Cultures pures en bioréacteur de deux microorganismes d'affinage du camembert, penicillium camembertii et géotrichum candidum

par Lydia Adour

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Abdeltif Amrane.

Soutenue en 2003

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'affinage du camembert est régulé par deux populations fongiques, Geotrichum candidum et Penicillium camembertii. Pour éviter le problème de la mesure de la biomasse à la surface d'un milieu solide, la culture liquide a été préférée. Pour les deux microorganismes, les relations entre cinétique de croissance et cinétiques de consommation ou de production ont été examinées. Les cultures sur milieux à base de peptones ou de glutamate ont montré que le lactate ne convient pas à G. Candidum comme source de carbone, il n'est en effet assimilé que comme source d'énergie pour le maintien cellulaire durant la phase stationnaire. Par contre, P. Camembertii assimile simultanément lactate et peptones ou glutamate. Cependant, sur glutamate et lactate nous avons mis en évidence un découplage des sources de carbone et d'énergie: le glutamate est assimilé comme source de carbone (et d'azote), et le lactate comme source d'énergie. Un modèle non structuré a été développé pour prédire la croissance microbienne. Le modèle permet également de déduire de la cinétique considérée, les parts respectives liées à la croissance et à la maintenance cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 235 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 195 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2003/69
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.