Le "Gibier de l'homme d'état" : lecture et exemplarité de l'histoire à la fin du XVIe siècle en France

par Catherine Séguier-Leblanc

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Jean Balsamo.

Soutenue en 2003

à Reims .


  • Résumé

    Ce travail montre qu'à la charnière des XVIe et XVIIe siècles, la lecture de l'histoire a été, pour reprendre la formule du chancelier de Cheverny, " le gibier de l'homme d'Etat ". La première partie s'attache à cerner les motifs invoqués par les discours sur la lecture de l'histoire pour en recommander l'utilité mais aussi pour définir les critères de choix à appliquer aux historiens. Cette étude fait apparaître les reprises et les transformations que les auteurs du XVIe siècle font de modèles antérieurs, puisés tantôt dans les textes de l'Antiquité, tantôt dans le droit et la philologie de leur époque. La seconde partie a pour objet l'étude de pratiques de lecture de l'histoire par les hommes d'Etat. Cette analyse d'annotations de lecture et de commentaires d'œuvres historiques révèle quels modes de lecture ils appliquaient aux livres d'histoire, et montre selon quelles modalités ces hommes de pouvoir se servaient du savoir historique et du savoir-faire politique qu'ils trouvaient dans l'histoire pour nourrir leur propre réflexion politique, dans leurs œuvres personnelles. Cette étude est centrée sur quatre serviteurs de l'Etat : Montaigne, Paschal, La Noue et Expilly. L'examen des notes manuscrites qu'ils ont dans les marges de leurs livres et de l'usage ultérieur qu'ils en ont fait montre que, pour eux, l'exemplarité de l'histoire n'est pas donnée telle quelle dans les exemples, mais qu'ils devaient la construire par une lecture méthodique des textes historiques : si, selon les auteurs de traités, le futur homme d'Etat doit lire abondamment et attentivement les historiens, c'est parce qu'en l'absence d'une formation spécifique aux charges de l'Etat, cette lecture méthodique l'accoutumait à exercer son jugement sur le plus grand nombre possible d'exemples, et le rendait capable, par la fréquentation des exemples historiques, d'analyser des réalités actuelles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (627 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 515-536

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.