Mythes, rites et symboles dans la littérature de Patrick White : essai de lecture anthropologique : "Voss", de la quête initiatique au rêve aborigène

par Fleur Grandadam

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations du Pacifique anglophone

Sous la direction de Serge Dunis.

Soutenue en 2003

à Polynésie française .


  • Résumé

    Marqué par sa participation à la dernière guerre au Moyen-Orient et en Grèce, marqué par la résistance culturelle et géographique de l'Australie à la colonisation européenne, Patrick White (1912-1990, Prix Nobel de littérature en 1973) saisit le prétexte d'une exploration avortée de la plus grande île du monde et l'érige en symbole d'introspection identitaire impliquant l'homme, le pays (ville, Bush, désert : Outback) et le rapport à la femme. Voss (1957) est l'histoire de l'impossible vécu homme-femme confiné dans le fantasme, l'ère du Rêve aborigène, l'osmose spirituelle, mais capable de transcender les clivages sociaux. Dans cette œuvre épique, White montre que l'identité doit passer par la terre, que l'avenir des Australiens doit résider dans la fusion du Dreamtime et de l'histoire judéo-chrétienne. Il faut parcourir des étendues désertes de sable sur une terre inconnue (Leichhardt l'explorateur) ou sillonner des mers dangereuses (Voss le navigateur) pour découvrir son moi intérieur et se réconcilier avec ses origines. Il faut hausser le ciel toujours plus haut pour mieux étreindre la terre, le tenir à distance, ne pas sombrer dans les entrailles chthoniennes, en un mot : devenir homme arborescent.

  • Titre traduit

    Myths, rites and symbols in the novels of Patrick White : an anthropological study : "Voss", an initiation journey into the Aboriginal dreamtime


  • Résumé

    Inspired by his experience of the battlefields of Greece and the Middle East during World War II and the cultural and geographical resistance of Australia to European civilization, Patrick White (1912-1990, Nobel Prize for Literature in 1973), enlarges on an abortive exploration of the biggest island in the world to build it up into a symbol of introspection, thus broaching upon the themes of human identity, country (town, bush and outback) and love. Voss (1957) unfolds the story of a man and a woman which can only fulfil itself in fantasy, blending at times with the Aboriginal Dreamtime and transcending social classes. In this epic masterpiece, White delivers the message that identity depends on land and that Judeo-Christian traditions must come to terms with Aboriginal mores. Man has to acknowledge his wilderness - Leichhardt as a land explorer, Voss as a circumnavigator - to find out where he belongs, prop up the sky in order to embrace the land, keep both of them at bay, and, tree-like, grow!

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 447-459. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2003 GRA
  • Bibliothèque : Université de la Nouvelle Calédonie (Nouméa). Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH UPF 2003 GRA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.