Texte et image : la littérature de prison de Breyten Breytenbach

par Sandra Saayman

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Liliane Louvel.


  • Résumé

    La problématique de cette thèse se déploie autour de la présence de l'art plastique dans une littérature provenant d'un mouroir. Incarcéré pour "terrorisme" dans son pays pendant sept ans (1975-1982), le poète et peintre sud-africain, Breyten Breytenbach, obtint la permission d'écrire, mais pas celle de peindre. De multiples formes sont inscrites à même le texte ou adoptées par la structure de l'oeuvre, au moyen desquelles le peintre privé de son pinceau et de sa palette témoigne de son expérience d'incarcération et, de cette manière, la transforme. "comment l'interdiction de peindre pendant plus de sept ans affecte-t-elle l'écriture du poète-peintre ?" Cette question nous conduit à une lecture des images inscrites dans le texte, à une analyse de la métaphore spatiale du labyrinthe ainsi qu'à une lecture sémiologique d'oeuvres d'art plastiques. Malgré les entraves qui furent imposées au poète-peintre, son oeuvre de prison est abondante, ce qui relève du paradoxe, puisqu'il s'agit d'un artiste se disant "mort". L'approche choisie, qui combine texte et image, vise principalement à "ouvrir" Mouroir, roman réputé "illisible"

  • Titre traduit

    Text and image : Breyten Breytenbach's prison literature


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 362-[75] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 349-362. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2003-9-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2003-9-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.