Evolution du calibre des voies aériennes et contrôle autonome à l'exercice chez le sujet sain

par Aurélien Pichon

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de André Denjean.


  • Résumé

    Premièrement, nous avons étudié l'effet de l'augmentation des débits ventilatoires sur la mesure de la résistance respiratoire mesurée au repos par la méthode des oscillations forcées pour étudier l'effet d'exercices d'intensités et de durées croissantes sur le calibre des VA. Nous avons montré une bronchodilatation transitoire au cours de l'exercice qui suggère une diminution du tonus parasympathique. Cependant, ce retrait de l'activité parasympathique n'a pas pu être mis en évidence par l'analyse spectrale de la variabilité de la FC à l'exercice. L'étude de l'effet de substances parasympatholytiques et de b2-mimétiques adrénergiques confirme ce retrait du tonus bronchique parasympathique et montre que la bronchodilatation n'est pas maximale au cours de l'exercice. Notre dernière étude nous a permis de montrer un lien entre l'hyperréactivité bronchique et le tonus parasympathique cardiaque, ainsi qu'un effet de la quantité d'entraînement sur la variabilité de la FC.

  • Titre traduit

    Airway tone and autonomic control during exercise in healthy subjects


  • Résumé

    To gain insight into the changes in bronchomotor tone induced by exercise, we studied respiratory resistance (Rrs) in non-asthmatic healthy subjects. We observed an exercise-induced bronchodilation disappearing promptly upon exercise cessation, which is consistent with inhibition of a parasympathetic influence by exercise. However, spectral analysis of HR variability did not allowed to assess parasympathetic influences during exercise. Therefore, we studied airway calibre in non-asthmatic healthy subjects after inhalation of parasympatholytic and b2-mimetic drugs. We have shown a withdrawal of parasympathetic control of airways during exercise and confirmed that the bronchodilation observed during exercise is not maximal. Finally, we observed a strong relationship between parasympathetic reactivity assessed by heart rate variability spectral analysis and bronchial hyperreactivity. Moreover, parasympathetic modulation of HR is significantly correlated with the amount of training.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [265] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.121-138

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03/POIT/2313-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.