Rendements intrajournaliers et flux informationnel : une étude sur Euronext Paris

par Alexis Cellier

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Finance

Sous la direction de Alain Francois-Heude et de Rudy De Winne.

Soutenue en 2003

à Perpignan .


  • Résumé

    L'explosion de la volatilité des marchés financiers pose de manière évidente la question d'un lien à l'information. Cette étude apporte des éclairages empiriques sur la relation entre l'information et le processus d'échange. Nous abordons cette question sous deux angles complémentaires. Nous comparons d'abord plusieurs approximations du flux informationnel. Ensuite, nous analysons les relations entre les différentes composantes du processus d'échange (transactions et carnet d'ordres). La comparaison des différentes approximations de l'information suggère que les meilleures sont par ordre décroissant: - le nombre de transactions; - le volume de transactions; - le nombre d'ordres; - le volume d'ordres. La progressivité de ces études du marché français autorise la comparaison des résultats des différentes méthodologies. Nous avons observé que l'agrégation des données par intervalle et la non prise en compte d'une partie de l'ensemble informationnel conduit à une vision partielle et biaisée des relations. L'organisation du marché parisien, dirigé par les ordres, confère une place centrale au carnet d'ordres. Il ressort que les agents peuvent se limiter à l'observation de celui-ci puisque les caractéristiques des transactions (volume, duration) n'ont plus d'influence significative lorsque les effets des variables du carnet d'ordres sont inclus. Les relations mises en évidence entre les variables soulignent que la principale force est la fourniture de liquidité. Les périodes de forte (faible) activité semblent associées à l'absence (la présence) d'informés.

  • Titre traduit

    Intraday returns and information flow : a study of Euronext Paris


  • Résumé

    The volatility bursts in financial markets obviously questions their link to information. This study empirically highlights the relation between the information and the exchange process. We tackle this question under two complementary views. We initially compare several proxies of the information flow. Then, we analyze the relationships between various components of the exchange process (transactions and order book). The comparison of various information proxies suggests that the bests are in descending order: - the number of transactions; - the volume of transactions; - the number of orders; - the volume of orders. The progressiveness of these studies on the French market enables to compare the results of various methodologies. We observe that the data aggregation within intervals and the underestimation of the informational set led to a partial and skewed vision of the relationships. The organization of the Parisian market (centralized order driven market) confers a central role to the order book. It arises that agents can limit themselves to this observation since the trade features (volume, duration) do not have any more a significant influence when the effects of variables from the order book are included. The relationships highlighted between the variables stress that the main force is the liquidity supply. The periods of strong (weak) activity seem associated with the absence (the presence) of informed traders.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 266-284

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2003 CEL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.