Taxinomie et systématique évolutive des pharyngodonidae (oxyurida) de testudinidae paléartiques

par Salah Bouamer

Thèse de doctorat en Biologie animale. Parasitologie

Sous la direction de Robert Bourgat et de Serge Morand.

Soutenue en 2003

à Perpignan , dans le cadre de École doctorale Énergie environnement (Perpignan) .


  • Résumé

    Les infracommunautés d'Oxyurida parasites de Testudinidae constituent à la fois un paradoxe écologique, en tolérant la coexistence d'espèces proches dans un même habitat, et un bon modèle pour les études phylogénétiques des espèces de ces infracommunautés hébergées dans un milieu apparemment uniforme. Dans ce travail, l'étude taxinomique et la systématique évolutive de ces infracommunautés sont basées sur deux approches, taxinomique et phylogénétique. La première a amené l'amendement des diagnoses de quatre genres, des descriptions de nouvelles espèces, des redescriptions et le changement de statut de plusieurs sous-espèces. Les données morphologiques sont utilisées pour la construction d'une matrice de caractères pour tous les taxons étudiés, ce qui permet de proposer une reconstruction phylogénétique. La deuxième approche, moléculaire (analyse moléculaire du gène mitochondrial codant pour l'ARN ribosomique 12S) est utilisée pour résoudre deux problèmes : en premier lieu, l'identification spécifique des mâles et des femelles car la divergence évolutive morphologique entre les deux sexes pose des difficultés pour l'attribution spécifique. En second lieu l'établissement d'un schéma évolutif de ces parasites. Il ressort que les Oxyurida forment un groupe monophylétique. Les implications taxinomiques des caractères d'ordre générique sont testées. L'étude écologique montre que dans une infracommunauté simple d'Oxyurida les espèces sont associées positivement, alors que la présence d'Ascaridida a un effet négatif sur l'abondance des Oxyurida et sur la structure de l'infracommunauté.

  • Titre traduit

    Taxinomy and phylogeny of pharyngodonidae (oxyurida) of palaearctic testudinidae


  • Résumé

    The infracommunities of Oxyurida parasites of Testudindae constitute at the same time an ecological paradox, by tolerating the coexistence of taxonomically close species living in the same habitat, and a good model for phylogenetic studies of infracommunities's species. Occurring in an apparently uniform biotope. The taxonomic study and the evolutionary systematic of these nematode species are based on two approaches. First, we allowed the amendments of the diagnoses of four genera with redescriptions or descriptions of some new species and the revision of the statutes of the subspecies. The morphological data are used for construction of a matrix of characters for all studied taxa, in order to propose a phylogenetic hypothesis. The molecular approach (12S gene) is used to resolve two problems: the specific identification of males and females and to infer an evolutionary cladogramme of this group of parasites. Oxyurida parasites of Testudinidae form a monophyletic group. The ecological study shows that in one infracommunity of Oxyurida the species are positively associated, whereas the presence of a species of Ascaridida has a negative effect on the abundances of Oxyurida and the structure of infracommunities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Pagination multiple [286 p.]
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 98-106

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2003 BOU
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 138 581
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.