Les grands bovidés au Pléistocène en Languedoc-Roussillon et en Catalogne : étude paléontologique, biostratigraphique, archéozoologique et paléoécologique

par Sarah Kacimi

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Henry de Lumley.

Soutenue en 2003

à Perpignan .

  • Titre traduit

    Pleistocene large bovids from Languedoc-Roussillon and Catalogne. Palaeontological, biostratigraphical, zooarchaelogical and palaeoecological study


  • Résumé

    Pour la période et la région concernées, l'étude paléontologique des Ovibovini a permis de déterminer du Praeovibos priscus à la Caune de l'Arago et de l'Ovibos moschatus à l'Arbreda. Dans la plupart des sites, la morphologie permet de distinguer trois groupes de Bovini. Les deux premiers sont Bos primigenius et Bison priscus. Les caractères morphologiques du troisième se rapportent à B. Schoetensacki. Lors de l'étude biométrique des Bovini, trois groupes apparaissent également, qui correspondent exactement aux trois groupes spécifiques mis en évidence précédemment. Ces trois groupes, nettement séparés, ne peuvent pas être une conséquence du dimorphisme sexuel. L'archéozoologie montre que la deuxième forme de Bison ne correspond pas à un groupe d'immatures, mais ne nous a pas permis d'éliminer l'hypothèse d'un groupe de femelles. Les résultats de la paléoécologie ne s'opposent pas à la présence simultanée des deux bisons. Au contraire, une bonne cohérence générale apparaît entre les données climatiques obtenues lors des études précédentes. Cette cohérence existe pour tous les sites et les différents niveaux d'un même site.


  • Résumé

    The palaeontological study of the Ovibovini during the Pleistocene has allowed to determine Praeovibos priscus at La Caune de l'Arago and Ovibos moschatus at L'Arbreda. In most of sites morphology discerns three Bovini groups. The first two groups are Bos primigenius and Bison priscus. The morphological characteristics of the third one are those of B. Schoetensacki. During the biometric study of the Bovini , three groups become evident that exactly correspond to the three specific groups formerly revealed. These three groups, sharply separate, cannot be a consequence of sexual dimorphism. The zooarchaeology shows that the second form of Bison does not correspond to a group of immatures, but did not allow us to exclude the hypothesis of a group of females. The palaeoecology results are not contradictory to a simultaneous existence of the two bisons. On the contrary, a great consistency appears in the climatic data obtained at previous studies. This consistency is true for all the sites and the different levels of a very site.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 266 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2003 KAC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.