Biomatériau pour la régénération osseuse à base d'un dérivé de dextrane insolubilisé et d'un facteur de croissance ostéoinducteur

par Marion Maire

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur. Chimie. Génie biologique et médical

Sous la direction de Frédéric Chaubet.

Soutenue en 2003

à Paris 13 .


  • Résumé

    Nous avons préparé de nouveaux hydrogels capables d'induire la formation osseuse in vivo. Ce travail a été réalisé dans le cadre de la réparation de défauts osseux de taille critique. Des hydrogels à base de dextrane natif et fonctionnalisé ont été préparés par réticulation avec le trimétaphosphate de sodium. Ils diffèrent par les quantités d'agent de réticulation et de dextrane modifié. Nous avons montré le rôle prépondérant des interactions électrostatiques sur la rétention in vitro du TGF-β1 par les hydrogels. Des hydrogels imprégnés de BMP extraite ont été implantés en site ectopique chez le rat. Seuls les hydrogels qui retiennent le plus le TGF-β1 in vitro sont capables d'induire la formation osseuse. Les quantités de BMP utilisées sont inférieures à celles nécessaires pour observer le même résultat avec des éponges de collagène. De plus nous avons observé que notre matériau est capable de se minéraliser et devient ainsi ostéoconducteur.

  • Titre traduit

    Biomaterial for osseous based on an insoluble deriverative of dextrane and an osteoinductive growth factor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 98 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 83-92

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2003 020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.