Un bastion communiste de la banlieue parisienne : Gennevilliers, année 1920-fin des années 1960

par Catherine Dupuy

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Girault.

Soutenue en 2003

à Paris 13 .


  • Résumé

    La commune de Gennevilliers, au nord-ouest de Paris, est conquise par les communistes en octobre 1934. Cette conquête marque le début d'une gestion sans partage jusque dans les années 1970. Ce travail de recherche étudie les modalités de la constitution et de la consolidation d'un bastion communiste en banlieue parisienne à travers les composantes qui créent et entretiennent le bastion : les élus et le réseau militant présent dans la ville ; les formes de la reconnaissance et de l'adhésion ; les manifestations d'opposition ou de désintérêt à la gestion et aux attentes communistes. La période retenue s'étend de la phase d'implantation à celle de l'hégémonie communiste. La description de cette citadelle communiste en banlieue ouvrière et usinière, l'exemplarité de ses pratiques gestionnaires et la force de son réseau militant s'achèvent avec le début des années 1970, lorsque le communisme gennevillois entre dans une seconde phase, celle du partage du pouvoir.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (627 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 591-621

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1188 DUP
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2003 042
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.