Biogéographie des puces de Madagascar

par Jean-Bernard Duchemin

Thèse de doctorat en Parasitologie

Sous la direction de Jean-Claude Beaucournu.

Soutenue en 2003

à Paris 12 .


  • Résumé

    Un important effort d'échantillonnage au niveau des forêts de Madagascar a permis la récolte d'un grand nombre de puces. Dix nouvelles espèces de Leptopsyllinae endémiques ont été décrites. Les données obtenues ont permis la rédaction d'un catalogue actualisé et d'une clef dichotomique d'identification illustrée. L'analyse multivariée de la distribution des puces dans les différents sites forestiers a montré une importance des facteurs abiotiques tels que la température et l'appartenance aux différents massifs et une liaison forte avec la biodiversité des mammifères. Une analyse morphologique a permis de définir les grandes lignes des liens d'ordre systématique parmi les Leptopsyllinae endémiques. Ces liaisons ont été confirmées par l'utilisation de marqueurs moléculaires d'ARN ribosomal et font proposer une hypothèse de spéciation, dans le genre Paractenopsyllus, liée aux évènements climatiques anciens. L'origine des Ceratophyllidae est discutée à la lumière de ces nouvelles données.

  • Titre traduit

    Biogeography of Malagasy fleas (Insecta : Siphonaptera)


  • Résumé

    Following considerable sampling in malagasy forests, ten new species of endemic fleas are described. Data allow us to build an up-to-date catalog and an illustrated identification key of the fleas of Madagascar. Multivariate analysis of fleas distributions among the forests sites show a strong influence of abiotic factors as temperature and a major linkage with mammal biodiversity. Analysis of morphological characters make us design the plan of the systematics of malagasy fleas, specially for the Leptopsyllinae sub-family. Nuclear and mitochondrial ribosomal RNA markers have been used for phylogeny. In accordance with morphological and ecological data, molecular trees show structuration of species of Paractenopsyllus genus with disjuncte mountains. Such a pattern may be explained by vicariance driven by ancient climatic events. At an upper and inter-continental level, our data make us propose the hypothesis of african origin for the Ceratophyllidae family.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 253 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 227-240

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.