Diversité microbienne des termitières de Cubitermes (Isoptères, Termitidae) et des sols d'une forêt gabonaise

par Céline Roose-Amsaleg

Thèse de doctorat en Écologie microbienne

Sous la direction de Myriam Harry.


  • Résumé

    Nous avons exploré l'impact de termites humivores sur les communautés microbiennes des sols en forêt de la tope (Gabon). Nous observons que la modification de certains paramètres physiques et chimiques s'accompagne dans les termitières par rapport aux sols d'une diminution des activités phosphatases et de la diversité fonctionnelle, conséquences possibles d'inhibitions diverses. Par PCR-clonage-séquençage de loci ubiquistes, 89,4% et 74% des séquences eu bactériennes et ascomycètes restent encore inconnues à ce jour. De plus les sols et les termitières n'ont que 4, 8% pour les eubactéries et 6,3 % pour les ascomycètes de phylotypes communs faible recouvrement souligné par RAPD et SSCP. Les différences observées - fonctionnelles ou structurelles - entre ces termitières et les sols proviennent du comportement trophique et constructeur des termites parce qu'ils modifient I habitat des micro-organismes, leur permettant de se développer, de se diversifier.

  • Titre traduit

    Microbial diversity of termite nests of Cubitermes (Isoptera, Termitidae) and soils in a gabonese rainforest


  • Résumé

    We explored the impact of soil-feeding termites on the soil microbial communities in the Lope rainforest (Gabon). We observed that the modifications of certain physical and chemical parameters in their nests compared to the soils, were accompanied of a reduction in the phosphatases activities and functional diversity, consequences d'inhibition of various origine. By an approach of PCR-cloning-sequencing of ubiquistous loci, 89. 4 I4 and 74 % respectively of the analysed sequences from eubacteria and ascomyceta, respectively remain still unknown to date to date. Moreover, soils and termitaries have few phylotypes in common: 4. 8% for the eubacteria and 6. 3 % for the ascomyceta, a weak covering underlined by the analyse of microbial communities by RAPD and SSCP. The differences observed - functional or structural - between termitaries and soi1 come from building and trophic behavior of the termites vhich modify the habitat of micro-orgonisms, allowing them in develop, to diversify.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (195 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 301 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.