Caractérisation moléculaire et fonctionnelle de protéines impliquées dans l'adhésion de clostridium difficile : groel, FBP68 et CWP66

par Claire Hennequin

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Anne Collignon.

Soutenue en 2003

à Paris 11, Châtenay .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Molecular and fonctional characterization of proteins involved in clostridium difficile : groel, FBP68 and CWP66


  • Résumé

    Clostridium difficile est une bactérie pathogène responsable de dih̃ées et de colites pseudomembraneuses survenant lors d'antibiothérapies. Les facteurs de pathogénicité majeurs sont les toxines A et B, cependant l'adhésion de C. Difficile aux cellules intestinales pourrait être l'étape initiale indispensable à la colonisation de l'intestin. Le but de ce travail était d'étudier des protéines potentiellement impliquées dans l'adhésion de C. Difficile. Nous avons caractérisé les gènes groEL et Fbp68 codant respectivement la protéine de stress GroEL et une protéine de 68 kDa liant la fibronectine (Fbp68). La protéine GroEL est une protéine chaperonne. Bien qu'essentiellement cytoplasmique, elle est retrouvée à la surface de la bactérie et dans le milieu extérieur, sa synthèse est augmentée par un choc thermique, osmotique, acide, une carence en fer et une concentration subinhibitrice d'ampicilline. Des tests d'inhibition d'adhésion aux cellules Vero en culture ont montré son rôle dans l'adhésion. La protéine Fbp68 a des homologies avec une Fbp putative de Bacillus subtilis. C. Difficile est capable de se lier à la fibronectine soluble et immobilisée. Fbp68 se lie à la fibronectine et à d'autres composants de la matrice extracellulaire et elle inhibe partiellement l'adhésion de la bactérie aux cellules Vero. Du fait de l'existence d'endonucléases endogènes, rendant extrêmement difficile le transfert d'ADN, la mutagénèse dirigée n'est pas possible chez C. Difficile. Nous avons introduit chez la bactérie une construction ARN anti-sens par l'intermédiaire du transposon Tn916 visant à inhiber la synthèse de l'adhésine Cwp66 (Clostridial Wall Protein de 66 kDa) et donc son adhésion. Cependant, le nombre de copies anti-sens introduites n'a pas été suffisant pour inhiber efficacement la synthèse de Cwp66 et son adhésion aux cellules Vero. Nous avons démontré le rôle des protéines GroEL et Fbp68 dans l'adhésion, ces mécanismes pourraient donc intervenir dans la colonisation de l'intestin par C. Difficile

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 f.
  • Annexes : Bibliogr. f. 142-163 ( 199 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine). Service Commun de la Documentation. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03PA114806 B
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.