Hémisynthèse d'analogues aminoglycosidiques dérivés de la Néomycine B

par Angelica Hernandez Linares

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Jean-Louis Fourrey.

Soutenue en 2003

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Nous présentons dans ce travail diverses voies de préparation de composés dérivés des antibiotiques amino-glycosidiques qui ont été élaborés à partir de la néamine, de la ribostamycine et de la néomycine B. Nous avons entrepris cette étude en nous inspirant des données stucturales résultant d'études de RMN récemment rapportées dans la littérature. Il s'agissait de concevoir de nouvelles molécules capables de faire la discrimination entre les ARNs humain et bactérien. Dans les deux premiers chapitres, nous avons fait le point sur un certain nombre de données récentes concernant les antibiotiques amino-glycosidiques. Le chapitre 3 est consacré à l'hémisynthèse d'une série d'analogues de la ribostamycine. Dans le chapitre 4 nous avons, dans un premier temps, tenté de transposer les résultats obtenus précedemment sur la ribostamycine, à la néomycineB. Cela nous a conduit à rencontrer des difficultés inattendues lors de l'application de la réaction de Mitsunobu sur un dérivé de cette molécule. Nous avons mis en évidence une réaction de double cyclisation qui implique le cycle IV de cet antibiotique. Toutefois la mise au point d'une autre stratégie nous a permis d'obtenir nos molécules cibles. Enfin, dans le chapitre 5 nous montrons que deux de nos molécules possèdent une activité antibiotique intéressante que nous avons réussi à mettre en évidence sur E. Coli.

  • Titre traduit

    Hemisyntheses of analogues in the aminoglycoside antibiotic series


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In this work we present various routes leading to a number of compounds which derive from natural aminoglycoside antibiotics, namely : neamine, ribostamycine and neomycine B. The design of these compounds rests on the result of recently reported stuctural data regarding the interactions of this type of antibiotics with ribosome 16S RNA. Our objective was the conception of molecules exhibiting a discriminating capacity between human and bacterial ribosomal ARN. In the first two chapters, we have reviewed a number of recent data regarding the aminoglycoside antibiotics. The third chapter is dedicated to hemisyntheses of a number of ribostamycine analogues. In chapter 4, we have attempted to transpose the results of the previous chapter to neomycine B. By doing so, we encountered unexpected difficulties with the application of the Misunobu reaction to this substrate. We have observed a reaction leading to a double cyclisation within cycle IV of this molecule. However, we could develop an alternative route to obtain the desired neomycine B analogues. Finally, in chapter 5 we have evaluated the antibiotic activities of the new compounds against E. Coli. Interestingly, two of them showed promising results.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (179 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2003)338
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.