Un modèle cognitif pour l'interprétation des expressions référentielles dans le cadre d'un système générique de dialogue homme-machine finalisé

par Sébastien Gérard

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Paul Sansonnet.

Soutenue en 2003

à Paris 11, Orsay .


  • Résumé

    Ce travail s'intègre dans le projet InterViews, visant à proposer un système générique de dialogue homme-machine finalisé. Dans ce cadre, nous proposons un modèle pour l'interprétation des expressions référentielles. Nous définissons un modèle de la référence basé sur les travaux de psychologie cognitive, mais où l'accessibilité des référents n'est pas définie localement à une expression référentielle, mais globalement à une intervention. Le processus d'interprétation des interventions de l'utilisateur - et donc des expressions référentielle - peut être considéré comme la transformation d'une expression de départ - de nature textuelle -vers une expression d'arrivée - de nature formelle. Dans notre modèle, cette transformation résulte de l'application successive d'un ensemble de règles jusqu'à l'obtention d'une expression terminale de coût minimal. Pour l'analyse lexicale des interventions de l'utilisateur, nous utilisons le réseau sémantique WordNet afin de définir de manière générique pour chaque concept de l'application l'ensemble des lexicalisations possibles, définissant ainsi le vocabulaire de l'application. Les règles qui ne sont spécifiques ni à une application donnée, ni à une situation donnée, traduisent directement une forme textuelle générique, que nous appelons un motif, en sa traduction formelle. Les règles pragmatiques s'appuient sur la situation représentée par le modèle dynamique de l'application fourni par le médiateur et sur une représentation interne à notre système de l'historique du dialogue pour obtenir la requête exécutable par le médiateur qui va représenter l'intervention de l'utilisateur.


  • Résumé

    This work integrates itself in the Interviews project, it aims to propose a generic system for task-oriented human machine dialogue. In this context, we propose a model for the interpretation of referential expressions. We define a model of the reference based on cognitive psychology work, but in which the accessibility of referents is not defined locally vis-à-vis a referential expression, but globally vis-à-vis an intervention. The process of interpreting the user's interventions - and thus referential expressions - can be considered to be the transformation of a starting expression - of a textual nature - into a final expression - of a formal nature. In our model, this transformation results in the successive application of a set of rules until the acquisition of a terminal expression of minimal cost. For the lexical analysis of the user's interventions, we use the Wordnet semantic network, in order to define in a generic manner, all the possible lexicalisations for each concept used in the application, thus defining the application's vocabulary. The rules that are not specific to a given application or a given situation, directly translate into a generic text form, that we call a pattern in its formal translation. The pragmatic rules stem from the situation represented by the dynamic model of the application given by the mediator and from the internal representation of the dialog history in our system to obtain the request executable by the mediator that will represent the user's intervention.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 243 p.+ annexe à pagination multiple
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.235-243.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2003)114
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.