L'art tchèque 1957-1970 : positions théoriques et critiques

par Klára Simandlovà

Thèse de doctorat en Histoire de l'art contemporain

Sous la direction de Claude Frontisi et de Petr Wittlich.

Soutenue en 2003

à Paris 10 en cotutelle avec l'Univerzita Karlova (Prague) .


  • Résumé

    A la sortie de l'époque stalinienne (1956), la culture tchèque se trouve en début d'une période d'ouverture qui aboutira aux événements des années 1968. La théorie et la critique de l'art entre 1957-1970 cherchent des nouvelles positions pour interpréter le passé de la culture tchèque, le présent de l'art mondial ainsi que la problématique de l'art contemporain en général, les mécanismes de son évolution, ses limites et sa place dans la société. L'analyse des idées phares de la théorie et la critique tchèque s'appuie sur les écrits publiés en contact avec les courants artistiques les plus marquants de cette époque : le modernisme des années cinquante, l'informel entre 1960-1965, l'art de l'objet et les nouvelles figurations à partir de 1965, le néo-constructivisme et ses. Issues entre 1964-1970. Elle tente de démontrer que ses écrits ne se limitent pas à l'interprétation d'un problème mais forment une trame qui définira la pensée sur l'art dans les années à venir et qui exerce son influence jusque présent.

  • Titre traduit

    Czech art 1957-1970 : theoretical and critical position


  • Résumé

    Following the end of the Stalinist era in 1956, a gradual process of liberalization begins in Czech culture, the height of which is reached during the events surrounding 1968. Creative theory and criticism search for a new position between 1957 and 1970, a position from which it would to be possible not only to interpret' Czech culture's part and contemporary world art, but also the general problems of modem art, the mechanisms of its development, its limits, and its place in society. This paper contains an analysis of the key opinions of Czech theory and criticism, which emanate from texts commenting on and justifying the most distinctive trends of period graphic art: the modernism of the Fifties, the informal art of the period 1960-1965, the object art and the new figuration from 1965 onwards, and the neo-constructivism of the period 1964-t970. The paper shall attempt to demonstrate that the texts analysed do not limit themselves only to an interpretation of problems in isolation, but collectively create a specific, theoretical sketch that defines the critical opinions of the subsequent period and whose influence is evident to this day.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 204-212. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-184

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3196
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.