Le théâtre de Sénèque et la tragédie espagnole au temps de Philippe II

par Xavier Debleds

Thèse de doctorat en Langues et littératures romanes. Espagnol

Sous la direction de Jean Canavaggio.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    Longtemps, on a avancé, sans le prouver, que les poètes tragiques espagnols de la fin du XVIe siècle, à l'instar de ce qui s'est passé dans le reste de l'Europe quelques décennies plus tôt, s'inspirèrent de la tragédie de Sénèque. D'éminents critiques, dès le début du XXe siècle, ont appelé de leurs voeux une étude comparative approfondie des textes, seule manière à leurs yeux de confirmer cette hypothèse. Ce travail vient combler cette lacune et apporte de solides preuves formelles de cette influence. Après un état de la question, il y est débattu du mode de transmission. II s'agit de tenter de déterminer si cette empreinte sénéquienne est due à une connaissance directe des tragédies du poète latin, né à Cordoue en Espagne, pourtant oublié pendant des siècles et redécouvert seulement à la fin du XV1e" siècle, ou si, au contraire, elle s'est imposée, au second degré, par imitation d'autres tragédies européennes, notamment italiennes. Une comparaison triangulaire ouvre des pistes à ce sujet, sans épuiser néanmoins la question. Enfin, une étude minutieuse de la dramaturgie de Sénèque et de celle de nos six poètes, à travers l'ensemble des vingt-quatre pièces, vient corroborer l'existence de cette influence déjà prouvée auparavant par la présence d'un emprunt verbal massif.

  • Titre traduit

    ˜The œSeneca's tragedy and the spanish tragedy in the time of Philip the Second


  • Résumé

    It has been asserted for a long tune, without giving reliable proofs of it, that the Spanish tragedians of the end of the XVI` century, as it has been the case few decades before that tune in the rest of Europe, drew their inspiration from the Seneca's tragedy. Eminent critics, in the soon XX" century, looked forward to a careful comparative study of the texts, only way, in their opinion, of confirming that hypothesis. This work fins that lacuna and brings along irrefutable proofs of such an influence. After the state of the question, it deals with the problem of its transmission. The case is to try to determinate wether this senecan print was the result of a direct knowledge of the latin poet's tragedies, born in Cordoba, Spain, however forgotten for centuries and rediscovered only in the late XV`" century, or wether, on the contrary, it forced it self upon the Spanish tragedians, in a second degree, by an imitation of other European tragedies, particularly the Italian ones. A triangular comparison opens tracks about that subject, without nevertheless exhausting it. Finally, a thorough study of our six poets' drama and of Seneca's one, through each of the twenty four plays, corroborates the existence of such an influence, yet already prooved by the presence of a massive verbal borrowing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (592 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 571-582. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-179

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.