Georges Urbain (1872-1938) : chimie et philosophie

par José Manuel Claro-Gomes

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernadette Bensaude-Vincent.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse est un essai biographique sur Georges Urbain (1872-1938), chimiste inorganicien français, qui tente d'éclairer la question du " déclin " de la chimie française. Il a conquis une réputation en France et à l'étranger, grâce à son travail sur les éléments de la famille des terres rares (lanthanides) et à la découverte du lutétium. Expérimentateur très habile, ses travaux sont interrompus par la Première guerre mondiale. Il participe à la synthèse des gaz de guerre et à la conception d'un obus. Il développe un projet d'unification : de la chimie organique et minérale par la théorie de coordination de Werner ; et de la chimie et de la physique par sa théorie de l'homéomérie. Ce projet qui le conduit à refuser les théories électroniques de la valence au profit de vues personnelles sur la chimie, fortement imprégnées de philosophie positiviste, l'isole de la communauté internationale des chimistes. Néanmoins il a créé une tradition française de recherches, l'école des terres rares.

  • Titre traduit

    Chemistry and philosophy : the works of Georges Urbain (1872-1938)


  • Résumé

    This thesis aims to be a scientific biography of the French inorganic chemist Georges Urbain (1872-1938). He isolated and characterized rare earth elements' and discovered a new one: lutetium. His excellent works allowed him to become one of the most renowned chemists in France and abroad, but because of the First World War he had to interrupt his researches. He was then recruited by the Army in order to synthesize war gazes. Later, he developed a personnel project which aimed to unify organic and inorganic chemistry using coordination chemistry theory developed by Werner for coordination compounds. Subsequently he tried to unite physics and chemistry by means of his theory of homeomery. Influenced by Comte's thoughts, Urbain will never accept atomic theory noir electronic theory of valence for covalent bonds. Being an energeticist follower it seems that he would have contributed to the decline of French chemistry at the beginning of the XXth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (267 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 198-233

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-165
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.