Objet historique et objet esthétique : du signe à la trace

par Pyung-Jong Park

Thèse de doctorat en Esthétique

Sous la direction de Maryvonne Saison.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette étude a pour but de rendre compte de la nature propre de l'objet esthétique, distinguée de celle de l'objet historique, à travers une réflexion sur la notion de trace. L'objet historique renvoie au mode universel d'être de tout objet temporel laissé dans ce monde et donné à la conscience de l'homme, conscience elle-même fondamentalement historique. L'objet esthétique, en dépit du fait qu'il est trace, ne se subordonne cependant pas à l'économie de l'être de l'objet historique, précisément parce qu'il est an-historique et intemporel. L'être de l'objet esthétique et le propre de l'expérience esthétique résident dans leur caractère an-historique. Néanmoins, l'objet esthétique n'apparaît dans le monde historique et dans la conscience historique de l'homme que comme objet historique. Dans cette apparition, l'être de l'objet esthétique se maintient pourtant, et c'est par la trace même qu'il laisse en apparaissant comme objet historique que l'objet esthétique ne demeure pas simple signe ou document historique. La trace renvoie ainsi au mode fondamental d'être de l'objet esthétique en un monde historique.

  • Titre traduit

    Historical object and aesthetical object : from sign to trace


  • Résumé

    This study aims at ascertaining the proper nature of the aesthetical object, to be distinguished from the historical's, by means of a reflection about the notion of trace. The historical object refers to the universal mode of being of any temporal object left in this world and given to man's consciousness, which consciousness is itself fundamentally historical. The aesthetical object, despite the fact that it is a trace, does not subordinate itself to the historical object's economy of being, precisely so in that it is anhistorical and intemporal. The very being of the aesthetical object and the distinctive quality of the aesthetical experience lie in their anhistorical character. Not with standing, the aesthetical objects appears in the historical world and to man's historical consciousness only as a historical object. In this appearing the being of the aesthetical object holds nevertheless and it is by the very trace which it leaves while appearing as a historical object that the aesthetical object is not but a mere sign or a historical document. The trace refers in that to the fundamental mode of being of the aesthetical object in an historical world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (464 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 455-460

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-115
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.