Poétique de la singularité au cinéma : l'exemple de Jacques Rivette et de Maurice Pialat

par Evelyne Jardonnet

Thèse de doctorat en Arts du spectacle. Etudes cinématographiques

Sous la direction de

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    A travers l’étude des œuvres de Jacques Rivette et de Maurice Pialat, cette thèse entend esquisser les contours d’une poétique de la singularité au cinéma. En parcourant le spectre sémantique de ces notions, on examine la formation de différents lieux d’effondrement conceptuel. Avec l’évocation des formes actorales et du rapport au documentaire, on commence par interroger les modalités de singularisation du référent. Elargie ensuite aux composantes fictionnelles, l’analyse montre comment l’irruption de la singularité relève d’un art de la défaillance. Sa description invite à reconsidérer la relation du récit pialatien au réalisme et à discuter l’argument de l’auto-réflexivité souvent invoqué à propos du récit rivettien. Elle permet de généraliser la réflexion sur l’effet d’étrangeté. D’abord envisagé comme travail de l’entre-deux, il est repensé chez Rivette à partir des catégories de la présence et de la précision. Emerge alors un no man’s land théorique qualifié de «monumental».

  • Titre traduit

    Poetics of singularity in the cinema : the works of Jacques Rivette and Maurice Pialat


  • Résumé

    This dissertation aims at outlining a poetics of singularity in the cinema from the study of Jacques Rivette’s and Maurice Pialat’s works. The formation of various places of conceptual deflation is investigated by considering all the possible meanings of these notions. We begin by examining the degrees of individualization of the referent through the evocation of the acting and the link with documentary films. Then enlarged to the fiction, the analysis shows how the irruption of singularity refers to an art of failure. Its description leads us to reconsider how Pialat’s narrative relates to realism and to discuss the specularity argument often put forward about Rivette’s narrative. It enables us to generalize our reflection upon the strangeness effect. First considered as the work of the in-between, it is rethought in Rivette from the categories of presence and precision. Described as “monumental”, a theoretical no-man’s-land is then revealed.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par l'Harmattan à Kinshasa [etc.], Budapest, Paris

Poétique de la singularité au cinéma : une lecture croisée de Jacques Rivette et de Maurice Pialat


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (506 f.)
  • Annexes : Filmogr. p. 441-461; bibliogr. : p. 462-497. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D5 516 (1-2)
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-90 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par l'Harmattan à Kinshasa [etc.], Budapest, Paris

Informations

  • Sous le titre : Poétique de la singularité au cinéma : une lecture croisée de Jacques Rivette et de Maurice Pialat
  • Dans la collection : Champs visuels , 1269-7516
  • Détails : 1 vol. (322 p.)
  • ISBN : 2-296-01356-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [307]-315. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.