La dégénérescence dans le roman britannique de 1886 à 1913

par Nathalie Saudo

Thèse de doctorat en Langue et littératures anglaises

Sous la direction de Jean-Jacques Lecercle.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    La dégénérescence peut se définir comme un ensemble de discours agitant la menace de l’usure raciale, du péril héréditaire et de la présence insidieuse du danger dans le corps social. Bien que la psychiatrie, la criminologie et l’anthropologie aient participé à son élaboration, cette notion est surtout de nature idéologique. Dans son expression littéraire, elle consiste en une hérédité dissemblable : l'être dégénérant est en perpétuelle mutation, il revit un passé personnel, familial et biologique. Son corps dé-moralisé est à la fois étranger et reconnaissable, monstrueux et de��chiffrable. Mais la dégénérescence est un malaise social plus qu’un danger objectif. Certains romanciers prônent la régénération, d'autres mélangent jusqu’à les confondre la morbidité et la puissance, le dégénéré et le défenseur social, le malade et le médecin, le fou moral et le fou de moralité. En créant des êtres si indignes qu'il va devoir les liquider, l’écrivain transforme la dégénérescence en création.

  • Titre traduit

    Degeneration in the English novel from 1886 to 1913


  • Résumé

    Degeneration may be defined as a set of discourses that warn the middle-class against racial decline, hereditary evils and asocial beings. Although psychiatry, criminology, anthropology and the theories of evolution participated in its elaboration, this notion is mainly ideological. In literature, it consists in transformational heredity : atavistic degenerates undergo constant changes as they live through their personal, family and biological histories again. Their demoralized bodies are both strange and familiar, monstrous and decipherable. But degeneration is a symptom of social unease rather than a sign of objective danger. Some novelists deliver a regenerative message, others tend to blur the degenerate and the moral crusader, moral insanity and the craze for moral purity, morbidity and power. By creating characters which are so unfit and so unworthy that they do not deserve to live, some writers manage to turn degeneration into a creative act.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (627 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 584-609. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-73 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.