L'espace chez les Chuj de San Mateo Ixtatán (Guatemala) : représentations et dynamique historique : unité et ruptures (1880-2000)

par Ruth Piedrasanta Herrera

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Alain Breton.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    A partir de l'ethnologie, et in intégrant un angle de vue pluridisciplinaire, nous nous sommes proposés de comprendre la dynamique de la construction de l'espace des Chuj, groupe maya des Cuchumatanes, Kuehuetenango (Guatemala). Dans ce travail, nous avons voulu rendre compte de la manière dont cet espace a pu être constitué et représenté comme un élément essentiel pour comprendre l'identité des Chuj. Nous avons privilégié trois aspects : a) le territoire, car il offre la possibilité d'une analyse empirique de type historique et géographique b) l'organisation sociale et plus particulièrement comment l'espace de pouvoir se structure, fonctionne : les compétences et capacités assignées à chacune des autorités ou groupes informels de pouvoir c) les représentations mythiques et les rites qui rendent compte de la logique culturelle avec laquelle est construite l'unité symbolique du territoire en tant qu'espace groupal. Nous étudions l'ordre de l'espace sacré qui les régit et qui nous indique les profondes relations établies avec leur paysage et leurs lieux. De même, les représentations liées à certaines déités et autres êtres surnaturels suggèrent un imaginaire géographique couvrant un contexte régional relativement large. Ces aspects et d'autres liés aux lieux sacrés peuvent conduire à générer des cartes mentales par lesquelles les Chuj ont pu se guider. Ainsi, nous avons voulu exposer le sens de l'espace tant par ses aspects symboliques que par son sens émotionnel.

  • Titre traduit

    ˜The œspace of Chuj of San Mateo Ixtatan (Guatemala) : representations and historical dynamics, unity and ruptures (1880-2000)


  • Résumé

    From an ethnological, as well as multidisciplinary point of view, we'll try to understand the dynamics of the space construction of the Chuj, a Mayan group from the Cuchumatanes, Huehuetenango (Guatemala). In this work we want to explain how this space was organized and to what extent it represented an essential element to understand the Chuj's identity. Three aspects are given greater importance : a) the territory as it offers an empirical analysis from a historical and geographical aspect ; b) the social organisation and particularly how the space for power is structured and functions : how this space is assigned to each of local authority person or informal group exercising power according to their skills and abilities ; c) the mythical representations and rites that account for the cultural logic with which the territorial symbolic unit is built as a group space. We'll study the order of the sacred spaces that rules and shows us the deep relationship that existed with the natural sites and places. Likewise, the representations related to certain deities and other supernatural beings suggest an imaginary geography revealing a fairly broad regional context. These aspects and others, linked to the holy sites can lead to the drawing of maps of the mind that guided Chuj. This is how we've wanted to present the sense of space through its symbolic aspects as well as its spiritual meanings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 488 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 464-482

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-38

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.