Réflexion méthodologique autour de la construction d'un objet de recherche : la dynamique identitaire chez les migrants africain francophones au Cap (Afrique du Sud)

par Cécile B. Vigouroux

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Françoise Gadet.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est de réfléchir sur la construction d'un objet de recherche en montrant ce que les procédures d'enquête et les orientations théoriques impliquent dans la construction et l'interprétation des données. Ce travail s'est construit à partir d'une population cible -les migrants africains francophones- sur un terrain d'enquête - le Cap (Afrique du Sud)- et à partir d'une problématique de recherche : la dynamique identitaire. L'exposition détaillée de notre cheminement de recherche depuis la conception du projet jusqu'à l'analyse des données nous permet de réfléchir sur toutes les positions occupées par le chercheur (enquêteur, transcripteur, et analyste) d'un bout à l'autre de la chaine de fabrication des données et de montrer comment ces dernières sont construites à chaque étape du travail. Nous montrons comment la déconstruction opérée sur les différentes phases de la recherche nous a conduite à une reconfiguration de l'objet initial de la thèse. De l'intention d'analyser des représentations linguistiques nous sommes passée à un premier travail sur la notion "makwerekwere", une hétéro-catégorisation stigmatisante servant à désigner, en Afrique du Sud, les étrangers africains. L'analyse des données s'est accompagnée d'une transformation de notre perspective : les discours des enquêtés sont envisagés à la lumière du contexte situationnel dans lequel ils sont produits -l'entretien- et les catégories extralinguistiques construites à priori sont abandonnées au profit de catégories endogènes qui émergent dans l'interaction entre enquêteur et enquêté sur le terrain. L'étude de "makwerekwere" sur laquelle se termine le travail marque à la fois l'aboutissement de notre réflexion méthodologique et illustre l'approche multidimensionnelle que nous proposons au traitement de la notion qui rende compte de différentes strates contextuelles : le micro contexte de l'entretien et le macro contexte sud-africain.

  • Titre traduit

    Rethinking the methodology of developing a research topic : dynamics of identity among francophone migrant Africans in Cape Town (South Africa)


  • Résumé

    The purpose of this dissertation is to reflect on the development of a research topic by showing what research techniques and theoretical orientation entail for the collection and interpretation of data. The focus of our study is a population of Francophone migrant Africans in Cap Town (South Africa), our field site, and our research topic in their dynamics of identity. A detailed discussion of our research trajectory from the conception of the topic to the analysis of the data has enabled us to assess all the positions assumed by the investigator (as a data collector, transcriber, and analyst) at every step of the corpus-building process, from the beginning to the end. We show how, by deconstructing our assumptions at different stages of the investigation, wa had to redefine the original topic of the dissertation. Although we originally intended to analyze linguistic representations, wa have now sketched a preliminary study of the notion "makwerekwere", a stigmatizing label of exclusion used in reference to Black African foreigners in South Africa. The analysis of the data is a concomitant of a transformation of our perspective : the subjetcs' discourses have been examined in light of the situational contexts in which they were produced, viz. , conversations, and extralinguistic categories preset a priori have been given up for endogenous categories, emerging from the investigator's interactions with the subjects in the field. The study of "makwerekwere", which concludes this exercise, both is the outcome of our reflection on the research methodology and illustrates the benefits of the multidimensional approach that we propose to the notion itself. The approach is expected to account for both levels of context: the mciro-context of conversations and the macro-context of South Africa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (304, 99 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 279-303

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-34 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.