Henry Moore, une traversée du siècle

par Maryvonne Gilles

Thèse de doctorat en Civilisation britannique

Sous la direction de Ginette Katz-Roy.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    Henry Moore domine l'histoire de la sculpture anglaise au XXe siècle. Ce travail s'attache à mettre en évidence les conditions qui furent à l'origine de cette réussite exceptionnelle. Héritier des avant-gardes du début du siècle, Moore participa dans les années trente à l'aventure de l'art moderne, puis s'imposa pendant la Seconde guerre mondiale et la période de la reconstruction comme le représentant d'un modernisme modéré. Devenu artiste officiel, il renouvela la statuaire publique à travers la synthèse des influences primitives et du classicisme grec. Tandis que la guerre froide divisait le monde, l'oeuvre réconciliatrice de Moore fut mise au service des intérêts stratégiques de la nation. Promu par le British Council ambassadeur de la culture britannique à l'étranger, son art fut lié à la question de la représentation nationale,̀ à la définition et à l'expression des valeurs sur lesquelles se reconstruisit la société britannique de l'après-guerre. Se pose ici la question de l'inscription de l'oeuvre dans l'histoire et des formes d'expression du politique dans l'art. La fin de la carrière de Moore fut marquée par l'immensité de son succès commercial, le retour à l'abstraction organique menant à une visions plus épurée. Les limites et réajustements qu'imposent les différents temps de la vie, les tensions politiques et sociales, l'évolution du discours critique et celle des modes de diffusion de l'art expliquent les ruptures et déplacements d'une oeuvre protéiforme.

  • Titre traduit

    Henry Moore, a journey through the twentieth century


  • Résumé

    Henry Moore dominates the development of English sculpture in the twentieth century. This study bears on what made such an exceptional success possible. Taking up where the avant-gardes had left in the first two decades of the century, Moore contributed to the modernist experiments of the thirties. During the Second World War and the period of the reconstruction, his form of moderate modernism became the norm. As an official artist, he renewed the art of the public monument by combining the influences of primitive art with those of classical Greece. During the Cold War era, Moore's art of reconciliation was made to serve British interests abroad. As the British Council turned him into Britain's best cultural ambassador, his work became tied to the issue of national identity, and how to define and express the values on which British post-war society was being rebuilt. This raises the question of the link between the work of art and history, and how politics is expressed through art. The end of Moore's career was marked by commercial success on an exceptional scale, while the return to organic abstraction reduced the complexity of his vision. The changes and displacements in his work reflect life's ebb and flow, the pressure of the political and social context, the impact of critical discourse and the evolution in the forms of support and promotion of art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (596 f-[100] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 548-574. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-19 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.