Chômage et mobilisation collective : processus de formation et tentatives d'affirmation d'une force contestataire

par Valérie Cohen

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Bouvier.

Soutenue en 2003

à Paris 10 .


  • Résumé

    A partir d'une enquête de terrain réalisée au sein de la plus importante organisation de lutte contre le chômage (AC!), cette thèse apporte des éléments de compréhension sur la formation d'un groupe protestataire de chômeurs, dont la mobilisation a lontemps été jugée sinon improbable du moins problématique. Cette force de contestation ne se définit pas à partir des caractéristiques intrinsèques de la population concernée, d'une homogénéité, d'une identité commune et positive préalables. Issu d'une population atomisée, sans valeurs ni traditions partagées, le groupe se construit dans et par l'action. Celle-ci répond à deux enjeux principaux, parer aux situations d'urgence et mettre à distance les représentations négatives accolées au statut d'assisté. Les luttes contre la misère et la stigmatisation sont déterminées par les moyens de pression limités des chômeurs et marquées par une tension entre les objectifs contradictoires, individuels et collectifs, propres aux individus stigmatisés, lesquels oscillent entre l'affirmation d'une condition et le désir d'en sortir.

  • Titre traduit

    Unemployment and collective mobilization : forming process and attempts to build a protest power


  • Résumé

    This thesis, based upon a practical survey carried out within the biggest organization fighting unemployment (AC!), brings together elements in order to comprehend the forming of a protest organization composed of unemployed people. The mobilization of the unemployed has long been considered if not improbable, at least problematic. This protest power cannot be characterized by its population's intrinsic features, neither by any prior homogeneity, nor by a common identity. The organization, stemming from a fragmented population without any shared values or traditions, is to be built by and through action. Action is motivated by two main goals : to attend to the most urgent cases first and to harm negative representations linked to assistance. Fights against poverty and stigmatization are determined by the limited means of pressure of the unemployed and marked by the tension between the assertion of their condition and the desire to getout of it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 355-[31] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 344-354

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 03 PA10-11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.