Exploitation de préférences non-classiques dans les problèmes combinatoires : modèles et algorithmes pour les graphes

par Olivier Spanjaard

Thèse de doctorat en Informatique. Aide à la décision

Sous la direction de Patrice Perny.

Soutenue en 2003

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la recherche de solutions préférées dans les problèmes décisionnels admettant un ensemble combinatoire de solutions. Dans les approches classiques, les préférences sont représentées par une fonction scalaire additive. Cependant, dans de nombreux problèmes pratiques, les préférences ne sont pas réductibles à une telle fonction. La théorie de la décision fournit des modèles de préférences plus sophistiqués. Ils sont toutefois plus difficiles à exploiter algorithmiquement. Cette thèse cherche à concilier les préoccupations de modélisation des préférences et d'algorithmique dans une optique d'aide à la décision. On s'intéresse à des problèmes de graphes (arbres, chemins) où les préférences sont représentées par des structures mathématiques diverses (relations binaires, dioïdes). Nous proposons des algorithmes de résolution et examinons les conditions garantissant leur admissibilité. Enfin, nous spécifions ces algorithmes pour des contextes décisionnels particuliers.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr.p.118-128

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.