Les interférences culturelles dans le(s) rapport(s) au(x) savoir(s) des élèves, des enseignants et des parents à Salvador de Bahia : une étude sociopoétique des influences afro-indigènes brésiliennes à l'école

par Leliana Santos de Sousa Gauthier

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Bernard Charlot.

Soutenue en 2003

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce thème aborde le rapport au savoir dans un contexte scolaire pluriculturel. Les cultures indigène et afro-brésilienne qui jouent un rôle décisif dans les formes, les contenus et le sens de l'éducation, doivent d'autant plus être reconnues qu'elles concernent l'élève, l'enseignante/éducatrice et les parents à l'école publique et à l'école communautaire Luiza Mahim (faubourgs de Salvador de Bahia). Les acteurs sont constitués en groupes-chercheurs formés à la méthode de recherche sociopoétique. Cette méthode propose des dispositifs adaptés au thème de l'interférence culturelle dans le rapport au savoir. Il s'agit d'une nouvelle démarche de recherche - et cette thèse est la première étude sociopoétique en éducation soutenue à l'extérieur du Brésil. L'étude apporte la caractérisation d'un continuum cognitif d'interférence du rapport au savoir où la culture et le savoir ethniques sont proposés comme base dans la formation pédagogique des éducateurs/enseignants.

  • Titre traduit

    Cultural influence on the way of learning : a sociopoetical study in an educational multi-cultural (Indigenous and Afro-Brazilian) environment


  • Résumé

    This thesis explains how cultural influence interferes with the way of learning in an educational multi-cultural environment. Indigenous and Afro-Brazilian cultures have a large influence on the way pupils see the programs, aspects and purpose of education. It is why these cultures must be even more taken into account since they concern the pupils, women teachers, women educators and parents, both at public and communal schools of Salvador outskirts, in Bahia. The people involved are divided in research groups, and taught after the method called sociopoetical research. This method offers tools which are designed to deal with cultural influence in subject of education. It is a new way of proceeding with a research - thus, these are the first sociopoetical studies, in the field of education, sustained outside Brazil. These studies characterize the "continuum interference" in its cognitive aspect - the way cultural influence interferes with the way of learning, leading to the conclusion that ethnic culture and knowledge be proposed as a basis of training for teachers educators.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. ([736] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 571-585 (vol. 2)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3322/1,2,3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2003PA083698
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.