Problèmes de référence dans la construction du discours par des apprenants japonais du français, langue 3

par Pascale Trévisiol

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Clive Perdue.

Soutenue en 2003

à Paris 8 .

  • Titre traduit

    Problems of reference in the construction of discourse by japanese learners of french, L3


  • Résumé

    Cette thèse traite de l'acquisition guidée d'une langue 3 (L3) par des apprenants japonais du français (débutants, intermédiaires, avancés) dans une perspective fonctionnelle. L'étude porte sur la façon dont ces locuteurs expriment la référence à 3 domaines conceptuels de base (entités, temps, espace) dans la construction d'un discours narratif (récit de film). L'organisation et l'expression de la temporalité, de la spatialité et de la référence aux entités, ainsi que son développement d'un groupe de niveau à l'autre, sont étudiés à travers l'analyse de la production langagière des apprenants. La question de l'influence de la langue maternelle et/ou d'une autre langue étrangère (anglais L2) est également posée : la comparaison des données d'apprenants avec celles de locuteurs natifs japonophones face à la même tâche discursive permet de mieux cerner le rôle et le poids respectifs de la L1 et de la L2, ainsi que les conditions autorisant le transfert de connaissances antérieures en L3.


  • Résumé

    This thesis deals with the instructed acquisition of French as a 3rd language (L3) by Japanese learners (initial, intermediate, advanced) from a functional point of view. The study investigates the way in which learners refer to 3 basic conceptual categories (entities, time, space) in the construction of a narrative (film retelling). These productions form the basis for an analysis of the expression and organization of temporality, spatiality and reference to entities, as well as its development from a group of level to another. Also studied is the question of the influence of mother tongue and/or another foreign language (english L2) : the comparison of the learners' data with those of Japanese native speakers in the same task makes it possible better to determine the respective role and weight of L1 and L2, as well as the conditions allowing the transfer of former knowledge in L3 production.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 432 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 379-390. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1958
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.