Les Spectres du texte ou le Calcul poétique de la prose : A rebours (Huysmans), Le horla (Maupassant), La jongleuse (Rachilde), Le rêve (Zola)

par Stéphanie Dupont

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Mireille Calle-Gruber.

Soutenue en 2003

à Paris 8 .


  • Résumé

    Toute tentative de catégorisation tend à réduire les œuvres. La preuve en est qu'une lecture attentive, faisant corps avec le texte, permet que surgisse ce qu'occulte un tel système, l'invisible textuel et l'illisible narratif résultant du calcul poétique de la prose. Ce travail se propose d'interroger, au travers d'œuvres comme À Rebours de Huysmans, Le Horla de Maupassant, La Jongleuse de Rachilde et Le Rêve de Zola, les catégories jusqu'ici admises dont, entre autres, celle du fantastique, ré-inventée au XIXème siècle, laquelle n'a finalement servi qu'à désigner des écrits au statut ambigu, aux formes inqualifiables. Ce travail offre une méthode de lecture utilisant le prisme, la spectroscopie, autrement dit des outils capables de modulation, de souplesse, découvrant ce qu'il y a de spectral et donc d'interprétabilité dans les textes. Enfin, une telle réflexion révèle la séparation abusive réalisée entre des œuvres dites réalistes et des œuvres placées sous le signe de l'artificiel

  • Titre traduit

    Textual spectres or the counting of poetics in prose : A rebours (Huysmans), Le horla (Maupassant), La jongleuse (Rachilde), Le rêve (Zola)


  • Résumé

    Any attempt of categorisation reduces the works. The proof is that a careful reading, forming one's body with the text, allows to reveal the literal invisible and the narrative illegible which result from the counting of poetics in prose. This work proposes to question, through works such as "Against the grain" from Huysmans, "The Horla" from Maupassant, "The Juggler" from Rachilde and "The Dream" from Zola, the up-to-now admitted categories, among which the one of the fantastic, re-invented in the 19th century, which, in the end, only served to point to pieces of writing with ambiguous status, with unspeakable forms. This work offers a method of reading using the prism, the spectroscopy, in other words tools capable of modulation, of suppleness, revealing what is spectral in the texts and leaves therefore room for interpretation. Finally, such way of thinking shows the abusive separation realised between works known as realistic and works placed under the sign of the artificial

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 403 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 367-391

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1903
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.