Modalités de transformation de la ville au début du XIXe siècle en Auvergne : l'édifice public et son espace urbain, pouvoirs et conflits

par Marilyne Doutre

Thèse de doctorat en Urbanisme

Sous la direction de Pierre Pinon.

Soutenue en 2003

à Paris 8 .


  • Résumé

    Les édiles et les architectes parviennent, au sortir de la Révolution, à composer un nouveau cadre architectural et urbain dont le travail se propose de circonscrire l'origine, le développement et les limites jusqu'en 1850. Les bâtiments publics et les travaux d'urbanisme dans les chefs-lieux d'arrondissement et de département de la région Auvergne forment le corpus de l'étude. La première partie est consacrée à l'étude du cadre institutionnel et de ses acteurs. L'aspect réglementaire est largement prédominant puisqu'il façonne la manière de concevoir et d'intervenir. Dans une seconde partie, l'analyse urbaine présente les modalités d'implantation des édifices publics dans les villes : il s'agit de comprendre les raisons qui motivent le choix d'un site et d'un parti architectural, et d'en évaluer les retentissements urbains. Enfin, la période choisie est suffisamment longue pour permettre d'apprécier la production architecturale par une analyse typologique


  • Résumé

    After the French Revolution, in-between the continuity of medieval urban models and the architectural urban changes in progress in the XVIIIth c. , town-councillors and architects managed to establish a new framework whose goal is to delimit the origin, development and limits of projects until the 1850's. The corpus of this study concerns the public buildings - whether departmental or municipal - and the town planning in the "chefs-lieux d'arrondissement" and in "departements". The study which includes the four "departements" of the Region of Auvergne, enables to make comparisons and to delimit areas corresponding to some programmes whose span goes beyond the administrative limits specified by the "departemental district". It also gets the measure of the influence of ancient juridictions and defines new areas - at stakes in urban conflicts. As a preliminary to the analysis of the architectural urban changes, the first part of the study is devoted to the institutional context and bounds with its various protagonists : the Ministry of the Interior, the "Conseil des bâtiments civils", "Préfets" and architects. The regulations are highly prevailing as well in the architectural aspects as in the urban ones ; the shape the way of conceiving and of intervening from the very design to the realization of the project. In the second part, the urban analysis shows the implementation, modalities and the setting up of public buildings. Thanks to epistolary documents, it aims at understanding the reasons which account for the choice of some specific site, of some architectural standpoint and to assess the urban repercussions. Lastly, the selected period is long enough to allow to appraise the evolution of the architectural work in its influence and style, taking into account what comes from the architects' studies and from the control of the project, mainly supervised by the "Conseil des bâtiments civils"

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (865 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 445-456. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1849/1,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3031
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.